Afin de faire comme en Grande Bretagne et de réduire par deux le nombre de décès par incendie, la loi Morange impose l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation à partir du 8 mars 2015. Dans trois mois, nous devrons donc tous avoir équipé nos logements d'un détecteur de fumée. Pas de panique ! Nous allons voir avec vous comment s'en procurer un, comment l'installer, et les démarches à suivre avec votre assureur.

Pourquoi installer un détecteur de fumée ?

A quoi sert un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF), comme l'appellent les spécialistes? Comme son nom l'indique : à détecter les fumées toxiques et déclencher une alarme en cas de repérage. Car 70% des décès en cas d'incendie ne sont pas causés par le feu mais par les fumées toxiques inhalées la nuit, qui asphyxient les victimes pendant leur sommeil. Les pays ayant rendu obligatoire le détecteur de fumée ont réellement diminué de moitié le nombre de morts dans des incendies domestiques, celui-ci a donc un rôle capital à jouer et n'est pas un accessoire.


Etant donné que des incendies domestiques se produisent toutes les deux minutes et qu'ils provoquent 800 décès par an en France, le gouvernement a pris les choses en main pour protéger les Français et en éviter le maximum et demande à tous les propriétaires d'équiper leurs logements privés ainsi que leurs biens locatifs d'au moins un appareil avant le 8 mars 2015.

Comment s'en procurer un et l'installer ?

Afin d'inciter les foyers français à s'équiper dès que possible, certaines communes et organismes proposent des réductions voire même des appareils gratuits. Si le coût du détecteur vous freine, ne vous précipitez alors pas tout de suite dans n'importe quel magasin, et renseignez-vous d'abord, car comme vous allez le voir ci-dessous, beaucoup d'initiatives ont été lancées dans le but de vous préparer à ce changement sans que cela vous coûte trop cher.

Vérifiez en premier lieu si votre commune, à l'instar de Belfort, a choisi d'équiper d'un détecteur de fumée chaque logement occupé.

Peut-être aussi que comme à Guémené-Penfao, en Loire-Atlantique, lors des tournées de calendriers pour les étrennes, les Sapeurs-Pompiers de votre ville ont mis en place une campagne de sensibilisation, avec plaquettes d'informations et détecteurs à 10€.

Plus généralement, certaines compagnies d'assurances font des remises à leurs adhérents sur l'achat d'un appareil, comme la Macif qui propose une remise minimale de 47% sur un modèle choisi par l'assureur; et la Maif qui octroie à ses sociétaires 30 à 35% de réduction sur des modèles précis; ou encore la Smacl qui offre un détecteur pour toute nouvelle souscription; et Allianz qui, en échange d'une adhésion gratuite au programme de fidélité Fid'Allianz, vous offre un détecteur, un tarif préférentiel sur son installation et sur l'achat d'un second dispositif ainsi qu'une visite de sécurité de votre logement (afin de vous conseiller sur l'emplacement idéal et le nombre de détecteurs nécessaires à votre sécurité).


 

Si toutefois aucune de ces offres ne s'adresse à vous, sachez qu'un détecteur de fumée de bonne qualité coûte autour de 15 à 20 euros dans le commerce, et qu'en l'achetant par exemple sur lecanarirouge.fr, vous offrez un repas aux Restos du Cœur. Voilà donc le moyen de bien faire, pour vous comme pour les autres.

Dernier point : l'installation du dispositif est assez facile et ne demande pas d'entretien fastidieux. Et rassurez-vous, les fumées de cuisson, de cigarette ou de e-cigarette ne devraient pas déclencher l'alarme de l'appareil.

Doit-on en informer son assureur ?

La loi vous impose de notifier toute installation de détecteur de fumée à votre compagnie d'assurance, afin de l'informer de votre mise aux normes. De plus, votre assureur pourra en conséquence diminuer la prime de risque associée à votre contrat d'habitation, et donc votre cotisation, étant donné que le risque d'incendie s'en trouvera fort diminué. Des réductions de l'ordre de 10% sont déjà applicables, renseignez-vous !

En revanche, si vous ne prévenez pas votre assureur, vous pourriez ne pas être indemnisé en cas d'incendie, ou avoir à payer vous-même la franchise ! Evitez donc un oubli qui pourrait vous coûter cher... Prévenez votre assureur par simple courrier ou mail, dans lequel vous certifiez que vous disposez d'un détecteur conforme à la norme NF EN 14604, joignez-y la facture d'achat ou d'installation, ou l'attestation pré-remplie qui est parfois vendue avec le dispositif.

Propriétaire ou locataire?

Le propriétaire installe le détecteur, ou rembourse les frais d'installation si le locataire l'a déjà fait. Ensuite, le locataire prévient son assureur, car c'est lui qui couvrira les réparations en cas d'incendie. C'est donc le locataire qui peut bénéficier d'une réduction de cotisation.

A présent, vous savez tout en matière de détecteurs de fumée alors n'attendez plus, équipez-vous !