Sondage : adopterez-vous l'e-constat ?
un service de meilleurtaux.com

Sondage : adopterez-vous l'e-constat ?

Hier est sortie l'application mobile de l'e-constat, permettant de faire un constat sur smartphone ou tablette et de le transmettre directement à son assureur. A cette occasion, nous avons voulu connaître l'opinion des Français sur cette innovation. Nous avons donc effectué un sondage. Voici les résultats.
sondage e-constat

Êtes-vous prêts à l'utiliser l'e-constat?

LeComparateurAssurance.com a posé la question suivante à 500 automobilistes vivant partout en France : « Le e-constat  sera disponible le 1er décembre prochain. En cas d'accident matériel avec un autre véhicule, seriez-vous prêt(e) à l'utiliser ? »

Le sondage révèle alors qu'une (petite) majorité de Français y sont favorables et envisagent de l'utiliser puisque 56,80% des sondés ont répondu positivement à cette question. Il est intéressant de noter que 53,17 % des femmes ont répondu négativement, contre 36,09 % chez les hommes, ce qui veut dire que les femmes sont beaucoup plus partagées sur le sujet que leurs compères masculins, et que nombre d'entre elles sont réticentes à l'utilisation future de l'e-constat. Mais c'est bien connu : les femmes sont plus prudentes !


Les personnes âgées de plus de 55 ans sont les plus frileuses

Une autre donnée ne vous étonnera pas : si l'on recoupe les données selon le critère de l'âge, les personnes âgées de plus de 55 ans sont les plus frileuses quant à cette alternative numérique, avec 62,61% des répondants se positionnant contre. Les autres tranches d'âge, plus habituées aux applications mobile qui font maintenant partie de leur quotidien, sont moins méfiantes, à commencer logiquement par les 18-34 ans.

On peut également observer les résultats par région : le "oui" domine globalement, notamment en Ile-de-France et dans le Nord Est où il est le plus criant. Il n'y a en fait que dans le Nord-Ouest où le "non" l'emporte sur le "oui" avec 53,77% des votants réticents à l'utilisation de l'application mobile.

Les craintes des réticents à l'e-constat

Intéressons-nous à présent aux répondants circonspects et aux raisons de cette méfiance. En effet, nous avons demandé aux sondés ayant répondu qu'ils n'utiliseraient pas l'application de donner les raisons de leur désapprobation en choisissant entre plusieurs motifs différents, les choix multiples étant autorisés.

La plupart manifeste un manque de confiance dans cette application : ils sont 48,15 % à avoir choisi cette raison, ce qui est compréhensible puisqu'elle est nouvelle. 15,74 % ne font pas confiance au numérique en général, tandis que 18,06 % des sondés craignent que ce mode de transmission puisse jouer sur leur indemnisation. Les craintes sont justement les principales raisons des réponses négatives, car 31,48 % ont peur de ne pas savoir utiliser l'application et 42,13 % invoquent la peur que le constat ne soit pas correctement réceptionné par leur assureur.


La dernière crainte est liée au Big data bien sûr et à l'utilisation des données, qui préoccupent 25,46 % des répondants.

L'e-constat partage donc les Français, et l'on ressent les craintes et la prudence liées habituellement à toutes les nouvelles technologies. Celles-ci se dissiperont-elles par la suite ? Ou les constats numériques représenteront-ils, à l'image des Pays-Bas qui l'ont adopté depuis 2012, seulement 5 % de la totalité des constats effectués chaque année ? L'avenir nous le dira...

En savoir plus sur l'enquête e-constat

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €