Assurance emprunteur : la bataille fait rage
un service de meilleurtaux.com

Assurance emprunteur : la bataille fait rage

assurance emprunteur accord CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier est toujours en pourparlers pour déterminer les modalités de comparaison des formules d'assurance-crédit. Un compromis devrait être trouvé lors de la prochaine rencontre, le 15 décembre.

L'assurance des crédits immobiliers est un sujet plutôt sensible, et c'est normal puisque son enjeu est très important. Effectivement, cette assurance couvre les risques liés à l'invalidité, l'incapacité et le décès, et peut représenter jusqu'à 25 % du coût total prêt immobilier.

C'est pourquoi un accord est très attendu, afin de définir concrètement les procédés de mise en œuvre des nouvelles assurances emprunteur. Car la loi Lagarde et la loi Hamon modifient déjà sensiblement celles-ci, permettant aux particuliers de mettre en compétition les assureurs pour la couverture de leur prêt immobilier.


L'on peut donc choisir de changer d'assurance-crédit pendant un an, à condition que le nouveau contrat ait le même niveau de garanties que l'ancien, auquel cas l'assureur peut refuser cette alternative. Condition que les associations de consommateurs dénoncent, puisqu'évidemment il peut y avoir de l'abus des assureurs pour garder leurs clients. Un compromis doit donc être trouvé avant la fin de l'année 2014, car il n'a pas été trouvé ce 3 décembre.

Malgré tout, Emmanuel Constans, président du CCSF, se dit «?confiant dans l'aboutissement d'un accord “gagnant-gagnant” pour toutes les parties, vers davantage de transparence pour les consommateurs et davantage de ­concurrence entre les acteurs?».

Doit donc se décider le moment où l'emprunteur pourra mettre les assureurs en concurrence ainsi que les critères de comparaison. Ces questions trouveront normalement leur réponse le 15 décembre, lors de la réunion plénière du CCSF.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)