Consultation à 25 euros : pratique non tolérée mais peu répandue
un service de meilleurtaux.com

Consultation à 25 euros : pratique non tolérée mais peu répandue

Hausse des consultations à 25 euros

Cela fait maintenant quelques jours que des médecins généralistes pratiquent une hausse de tarif de leurs consultations, les faisant passer de 23 à 25 euros : une application que le directeur de la CNAM (Caisse nationale d'assurance maladie) condamne.

Un appel du syndicat MG France

C'est vendredi 27 mars dernier, que le syndicat de médecins généralistes MG France a commencé à appeler tous les praticiens appartenant au secteur 1 à appliquer une augmentation de 2 euros du tarif de leurs consultations.

Cette initiative a été réalisée dans un souci d'équité : la Sécurité Sociale ayant exclu les médecins généralistes dans l'application de la cotation MPC (majoration de 2 euros), ces derniers vivent ce changement comme une injustice car cela créé une différenciation avec les médecins spécialistes. "C'est d'autant plus inacceptable que nous avons les mêmes contraintes que nos confrères, voire plus", explique le secrétaire général du syndicat MG France Jacques Battistoni.


Des pénalités prévues

Le directeur de la CNAM annonce que quelques centaines de cas de surcotations en une semaine ont été relevés, n'en restant pas moins "inacceptables" : les patients n'étant remboursés que sur la base des 23 euros prévus par la loi.

Pour le syndicat MG France, l'objectif reste en tout cas de sensibiliser sur ce que qualifie Jacques Battistoni de "manque de reconnaissance" pour le métier de médecin généraliste, sans pénaliser des patients avec de moindres moyens financiers en appliquant cette hausse de tarif au cas par cas. Quoi qu'il en soit, des sanctions seront prévues pour les médecins "hors-la-loi", après qu'une phase de dialogue soit mise en place avec ces derniers.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)