Le Sénat valide l'achat de verres correcteurs sans ordonnance
un service de meilleurtaux.com

Le Sénat valide l'achat de verres correcteurs sans ordonnance

Loi Macron ordonnance

Dans la nuit du 10 au 11 avril, le Sénat a voté un article ajouté à la loi Macron autorisant l'achat de verres correcteurs sans ordonnance en cours de validité. Pour devenir effectif, cet article doit obtenir la validation finale de l'Assemblée nationale.

Un article remplaçant une des réformes de la loi Hamon

La loi Hamon de mars 2014 avait instauré la vente de verres correctifs sous présentation d'une prescription médicale en cours de validité, chose qui n'était obligatoire que pour les personnes âgées de moins de 16 ans dans le but de bénéficier du de la part remboursée par la Sécurité sociale. L'article ajouté à la loi Macron qui vient d'être voté par le Sénat supprime totalement l'obligation de détenir une ordonnance pour pouvoir obtenir des verres correcteurs.


Dominique Estrosi Sassone, auteur de l'article, explique que la France ne peut pas être "le seul pays de l'Union européenne à refuser une paire de lunettes à un client chinois ou américain qui a cassé la sienne". De plus, les professionnels de l'optique sont sceptiques quant à l'avenir du marché. Malgré une stabilité en 2014 et l'ouverture de nouveaux magasins, le chiffre d'affaires moyen des opticiens est en baisse d'après la directrice des marchés de l'optique chez Gfk Cécile Poulet.

Les ophtalmologistes inquiets

Les ophtalmologistes en France représentent 5800 professionnels, qui font valoir leur inquiétude par rapport à ce nouvel article. En effet, ils craignent de perdre de l'activité et parlent d'un risque sanitaire pour les patients : car un rendez-vous chez l'ophtalmologue est l'unique moyen de dépister des maladies asymptomatiques avec de graves conséquences telles que le glaucome, la rétinopathie diabétique ou encore une tumeur cérébrale.

L'aval de l'Assemblée nationale est encore nécessaire pour que cette réforme rentre en vigueur. L'examen de la loi Macron a commencé le 7 avril dernier au Sénat, et prend place jusqu'au 18 avril en procédure accélérée pour terminer sur un vote définitif le 6 mai prochain.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)