Plan de sécurité routière : ce qui change au 1er juillet
un service de meilleurtaux.com

Plan de sécurité routière : ce qui change au 1er juillet

Téléphone, alcool et automobilistes

Parmi les mesures du plan de sécurité routière prévu par le gouvernement suite à la hausse de la mortalité routière (première fois depuis 12 ans), deux entrent en vigueur dès ce 1er juillet : l'interdiction de porter un casque ou des oreillettes, et la tolérance zéro en alcoolémie pour les conducteurs débutants.

Casques et oreillettes interdits

Comme les casques audio, les oreillettes, y compris sur une seule oreille et en bluetooth (les "kits mains libres") seront interdits. Plus précisément, il s'agit de proscrire à l'oreille "tout dispositif destiné à émettre du son". Les voitures, motos, scooters, cyclomoteurs et poids lourds sont bien sûr concernés, mais aussi les vélos. Et pour cause : discuter au téléphone entraînerait une diminution de 30% des informations qu'enregistre le cerveau, et provoquerait 10 accidents mortels par jour.


Les dispositifs "intégrés" restent autorisés. Pour les voitures, il s'agit des kits mains libres permettant de ne rien avoir sur l'oreille (micro intégré à l'habitacle avec transmission de la voix de l'interlocuteur sur les hauts-parleurs de l'auto-radio), et pour les motos de casques intégrant nativement un système main libre. Le gouvernement rappelle que même avec ces dipositifs légaux, téléphoner en conduisant reste un comportement dangereux qu'il faut éviter.

En cas de non-respect de cette règle, le contrevenant risque une amende de 135 euros et 3 points en moins sur son permis de conduire. Il en était déjà de même pour les règles en vigueur, comme l'interdiction de manger au volant, d'écouter de la musique à un niveau sonore trop élevé ou encore de fumer dans une voiture en présence d'un enfant.

Alcool : tolérance zéro pour les conducteurs novices

Cette mesure concerne les détenteurs du permis probatoire (trois ans avec les leçons de conduite, deux ans avec la conduite accompagnée). La limite, de 0.5g/l d'alcool dans le sang, passe pour eux à 0.2g/l. Le gouvernement rappelle que cela revient à ne pas boire d'alcool du tout avant de prendre la route. La raison pour laquelle cette limite est à 0.2 et non à zéro est que certaines autres causes que la consommation d'alcool, comme la prise de médicaments, peuvent donner lieu à de faibles traces d'alcool dans le sang.

Et la sanction pour celles et ceux qui choisiraient de ne pas respecter cette règle est lourde : 6 points en moins sur le permis de conduire ! Cela représentant la totalité des points du permis d'un jeune conducteur, il verra alors son permis supprimé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €