Généralisation du tiers payant : la Sécu envisage de payer les médecins conciliants
un service de meilleurtaux.com

Généralisation du tiers payant : la Sécu envisage de payer les médecins conciliants

Tiers payant rémunération médecin

Mesure votée dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé, la généralisation du tiers payant a été très mal accueillie par les médecins généralistes. Ces derniers envisagent de ne pas l'appliquer. Alors qu'une convention entre les différentes parties doit avoir lieu dans les semaines à venir, la Sécurité sociale est prête à proposer une rémunération spécifique pour que les médecins changent d'avis, selon une information Le Figaro. Explications.

Depuis le vote de la généralisation du tiers payant, plusieurs syndicats de médecins sont montés au créneau contre cette mesure défendue par Marisol Touraine, Ministre de la santé. Ils dénoncent notamment une complexité administrative, une éventuelle surconsommation médicale de la part des patients et la contradiction de cette mesure avec l'un des principes de la médecine libérale (être payé directement par le patient).


Comme aucune sanction n'est prévue contre les médecins récalcitrants et pour inciter les médecins à appliquer la généralisation du tiers payant, la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) envisage de mettre en place un nouveau critère de rémunération dans le cadre de la Rémunération sur Objectif de Santé Publique (ROSP) en fonction d'un pourcentage d'actes réalisés en tiers payant.

Les syndicats se déclarent, encore une fois, opposés à un tel système comme le rappelle Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). "Nous ne voulons pas faire entrer dans la future convention, qui nous liera pour cinq ans à l'Assurance Maladie, une obligation légale - la généralisation du tiers payant - que nous combattons de toutes nos forces".

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)