La mortalité routière poursuit sa hausse en 2015
un service de meilleurtaux.com

La mortalité routière poursuit sa hausse en 2015

2015, mortalité routière en hausse

D'après les chiffres de la Sécurité routière, 2015 serait la seconde année consécutive de hausse de la mortalité routière. 3 464 personnes auraient perdu la vie sur les routes, un chiffre en hausse de 2,4% par rapport à 2014. Parallèlement, le nombre d'accidents corporels, de personnes blessées et d'hospitalisations serait en baisse. Explications.

Une mortalité toujours en hausse

Selon les estimations de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 2015 serait une année noire pour la mortalité sur les routes en France. 3 464 personnes seraient décédées sur les routes dans le courant de l'année. Un chiffre en hausse de 2,4%, soit 80 personnes supplémentaires par rapport à l'année 2014, elle-même frappée par cette mortalité routière croissante. Deux années de hausse de la mortalité consécutives, voilà qui n'était plus arrivé depuis 35 ans.


Les chiffres du mois novembre étaient déjà inquiétants et le mois de décembre n'avait pu inverser la tendance. 308 personnes ont trouvé la mort sur le dernier mois de l'année 2015, soit une hausse de 7,7% par rapport au même mois de l'année précédente.

Le nombre d'accidents corporels recule

Parallèlement au chiffre de la mortalité, plusieurs indicateurs sont en baisse entre 2015 et 2014. Les accidents corporels ont été moins nombreux, passant de 58 191 en 2014 à 56 109 en 2015, soit une baisse de 3,6%.

Le nombre personnes blessées affiche une baisse similaire de 3,6% : 70 442 en 2014 contre 73 048 en 2015 soit 2 606 personnes blessées en moins. Les hospitalisations reculent également avec 492 personnes admises à l'hôpital en moins : 26 635 en 2014 contre 26 143 en 2015, soit une diminution de 1,8%.

Quelles catégories d'usagers sont touchées ?

Les automobilistes sont particulièrement impliqués dans la hausse de la mortalité. Le nombre d'usagers décédés de cette catégorie a augmenté de 8%. La mortalité des conducteurs de poids lourds reste stable, celle des motocyclistes en diminution de 1%, les cyclistes -5%, les piétons -7% et celle des cyclomotoristes en recul de 10%.

La mortalité des jeunes de 18-24 ans repart à la hausse (+ 7%) après une accalmie en 2014 (- 8,5%). Celle des seniors (plus de 65 ans) est également en hausse (840 personnes décédées) avec une augmentation de 9% par rapport à 2014.


Plusieurs facteurs mis en cause

Certains phénomènes peuvent expliquer cette augmentation de la mortalité routière en dépit des mesures prises pour lutter contre ces mauvais chiffres.

D'abord, l'on constate une augmentation du trafic de 2,5% sur les routes nationales et sur le réseau autoroutier. La baisse du coût du carburant explique ce rebond de la circulation. De même, suite aux attentats, beaucoup ont préféré privilégier un mode de transport individuel aux transports en commun.

L'augmentation de la vitesse est également mise en cause dans la hausse de la mortalité en 2015. Selon les chiffres de l'ONISR, 25% des accidents mortels serait dû à une vitesse excessive ou inadaptée. La vitesse moyenne serait en augmentation de 1 à 4 km/h selon les différents réseaux.

Autres phénomènes inquiétants, l'alcool, les stupéfiants et le non port de la ceinture verraient leurs parts dans les accidents mortels augmenter. La part des accidents mortels en présence du facteur d'alcool passe de 28% en 2014 à 30% en 2015 et celle en présence du facteur stupéfiants de 23% à 25%. Quant au non port de la ceinture, cela représenterait 21% des décès à bord d'un véhicule léger, 27% à bord d'un véhicule utilitaire et 37% à bord d'un poids lourd.

Pour rappel, le gouvernement avait annoncé une liste de 26 mesures pour une meilleure efficacité de la sécurité routière, dont certaines ont été appliquées dès le 1 juillet 2015.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €