Assurance chômage : un premier accord trouvé mais des négociations bloquées
un service de meilleurtaux.com

Assurance chômage : un premier accord trouvé mais des négociations bloquées

Accord discussion assurance chômage

Les négociations entre les partenaires sociaux pour trouver des solutions aux problèmes de l'assurance chômage n'avancent que très lentement. Un accord a été trouvé pour la branche des intermittents du spectacle mais les autres sujets semblent être dans l'impasse. Le point sur les négociations.

Accord pour la branche des intermittents

Suite aux revendications des intermittents du spectacle pour revoir les conditions de l'assurance chômage spécifique à leur régime particulier et aux nombreuses actions qu'ils ont organisées au cours des dernières semaines, les partenaires sociaux avaient engagé des discussions.

Après plus de dix heures de tractations entre les différents partenaires sociaux autour de la table, un accord a été trouvé dans la nuit du 27 au 28 avril 2016. Les organisations des salariés et des employeurs se réunissaient, une fois n'est pas coutume, pour discuter des règles applicables aux intermittents du spectacle.

Pour les syndicats et notamment la CGT Spectacle, l'accord « comporte des avancées importantes ». Du côté patronal, les négociations ont abouti à « un accord acceptable pour les parties ».

Cet accord prévoit notamment l'ouverture des indemnisations pour les artistes et les techniciens à partir de 507 heures travaillés sur douze mois au lieu de dix auparavant. Toutefois cet accord doit être passé au crible par l'Unedic en charge de l'assurance chômage.

Les autres discussions n'aboutissent pas

Outre ce point d'entente entre les partenaires sociaux autour de cet « accord de branche » pour les intermittents du spectacle, les autres sujets de discussions sont toujours sous tension comme elles l'étaient déjà dès l'ouverture des négociations le 22 février dernier.

La négociation pour l'assurance chômage du régime général des salariés est au point mort. Les partenaires sociaux, avec d'un côté les syndicats représentant les salariés et de l'autre les organisations patronales, campent sur leurs positions.

La cinquième séance de discussions organisée le jeudi 28 avril a accouché d'une souris. Les discussions étaient axées sur des questions techniques et notamment la question des « contrats courts ». Du côté des syndicats, ils recommandent une taxation plus forte pour les employeurs qui embaucheraient sous cette forme alors que du côté patronal il est hors de question qu'il y ait une hausse des cotisations.

L'objectif principal des discussions reste toutefois de trouver des solutions pour réformer le régime d'assurance chômage et réduire la dette de l'Unedic qui ne cesse de s'accroître. A l'heure où même un regain de l'emploi semble éclaircir l'horizon, cette situation ne semble pas vouloir se décanter. Pour rappel, il reste deux mois aux partenaires sociaux pour trouver des accords avant que le gouvernement ne reprenne la main.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)