Enquête : 77% des piétons téléphonent en marchant selon GMF Assurances
un service de meilleurtaux.com

Enquête : 77% des piétons téléphonent en marchant selon GMF Assurances

77% des piétons téléphonent en marchant selon GMF Assurances

Qui n'a jamais écrit un SMS en traversant une route ou écouté de la musique en marchant ? Bien que devenue habituelle au point de ne plus y faire attention cette pratique est pourtant dangereuse. Une étude de GMF Assurances-Opinionway révèle en effet qu'une personne sur cinq a déjà failli se faire renverser parce qu'elle ne regardait pas la route.

77% des piétons téléphonent en marchant

L'enquête précise que 77% des piétons téléphonent en marchant, 56% lisent ou envoient des SMS et 49% prennent des photos. Le problème est que le smartphone mobilise une grande partie de notre attention, quand ce n'est pas toute : le piéton oublie complètement de regarder avant de traverser ou ne le fait que très brièvement, et n'entend pas les éventuels klaxons qui auraient pu le prévenir. Un danger dont les concernés sont à 78% tout à fait conscients.

Le risque n'est donc pas anodin, et les chiffres de l'enquête le prouvent : 16% des piétons qui marchent en regardant leur smartphone ont déjà failli entrer en collision avec un vélo, 14% avec un véhicule et 8% se sont déjà fait renverser par une voiture. La GMF a publié dans le cadre de sa campagne de prévention une vidéo, « la balade de Charlotte », mettant en scène une jeune femme ayant un comportement dangereux car absorbée par son portable afin de sensibilité les Français au danger.

« En 2015, il y a eu 468 décès de piétons et nous craignons que l'usage du portable en marchant ne participe de cette hécatombe car, lorsqu'ils se retrouvent au téléphone au moment de traverser la rue, les gens sont complètement déconnectés de la réalité » explique la responsable prévention de la GMF, Julie Cabuzel.

Un phénomène européen

Une enquête récente menée par le groupe Allemand DEKRA Accident Research sur six capitales a démontré que 17% des piétons étudiés ont un comportement dangereux. Stockholm est en tête avec 23,55% de piétons concernés, contre 15% pour Paris et 8,2% pour Amsterdam.

Le phénomène s'est tellement amplifié ces dernières années que le néologisme « smombies », contraction de « smartphone » et « zombies », a vu le jour pour désigner ces dangereux piétons. On les appelle aussi, moins affectivement, les « dumbwalker » pour « marcheurs stupides. »

Les villes prennent des mesures

Aux quatre coins de la planète des mesures sont peu à peu en train d'être mises en place afin de protéger les piétons. Voici quelques exemples.

Un passage piéton lumineux en Allemagne

Pour éviter les accidents la ville d'Augsbourg, en Allemagne, a décidé d'intégrer des feux de signalisation tricolores incrustés dans le sol aux niveaux de deux arrêts de tramway. Dès qu'une rame approche, ils virent au rouge.

Une voie de circulation pour les « smombies »

En Chine, à Chongqing, est actuellement testée une voie de circulation spécifiquement dédiée aux utilisateurs de smartphone afin de limiter les collisions entre piétons. L'idée leur est venue du tournage d'un épisode de série de la National Geographic à Washington DC qui avait peint une voie spéciale sur le sol.

Des applications qui « filment la route »

Des applications permettant de filmer la route et de retransmettre la vidéo sur l'écran pendant que l'utilisateur écrit son texto ont récemment fleuri sur les plateformes d'applications. Encore faut-il penser à regarder la vidéo et pas seulement les touches du clavier.

Création d'un panneau signalétique à Stockholm

Deux habitants de Stockholm ont plutôt cherché à sensibiliser les automobilistes pour que ces derniers fassent attention aux « smombies » en créant un panneau signalétique censé prévenir les conducteurs de la présence de piétons.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)