Inondations : 2 milliards d'euros de dégâts estimés
un service de meilleurtaux.com

Inondations : 2 milliards d'euros de dégâts estimés

Inondations en France juin 2016

Alors qu'à cette heure quatorze départements sont encore en vigilance orange selon Météo France, la décrue s'amorce doucement. Les inondations laissent cependant derrière elles d'énormes dégâts qui se chiffrent en milliards d'euros et auxquels devront faire face les assureurs. Afin de venir en aide aux sinistrés, le Premier ministre a ordonné la création d'un fonds d'extrême urgence.

Création d'un fonds d'extrême urgence pour les sinistrés

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce matin, lundi 6 juin, la création d'un fonds d'extrême urgence afin de « parer aux dépenses de premières nécessités. » La gestion de ce fonds de plusieurs millions d'euros sera confiée aux préfets des départements afin qu'ils puissent déterminer les besoins urgents et effectuer les premiers versements « dès les prochains jours. »


L'état de catastrophe naturelle déclaré ce mercredi 8 juin

Afin que l'assuré soit indemnisé, il est impératif que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré, chose qui sera faite dès ce mercredi 8 juin selon les déclarations du président de la République. Le Conseil des ministres reconnaîtra l'état de catastrophe naturelle « dans les territoires qui ont été les plus touchés par ces intempéries dès le prochain conseil des ministres, et le Fonds de soutien aux collectivités locales touchées par les événements climatiques sera immédiatement activé » a en effet déclaré François Hollande. On dénombre à l'heure actuelle quatre morts et quatre-vingts blessés suite aux crues.

Loiret et Seine-et-Marne : les deux départements les plus affectés

Les deux départements les plus affectés par les inondations ont été identifiés comme le Loiret et la Seine-et-Marne.

Dans le Loiret, un tiers des routes ont été bloquées. Parmi elles, l'autoroute A10, dont une grande partie des automobilistes, coincés dans leur voiture, ont dû être évacués par les pompiers. Les cours dans les écoles ont été suspendus et les transports en commun grandement perturbés. En Seine-et-Marne, le niveau du Loing a dépassé celui de la crue de 1910.

L'Essonne, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire, le Cher et l'Indre ont également été très touchés, et la rivière Essonne menace d'ailleurs encore de déborder. À Rouen, en Normandie, les quais ont été inondés. En Meurthe-et-Moselle c'est l'Orne qui a débordé et a envahi beaucoup de maisons.


Le niveau de la Seine a atteint les 6,10 mètres

Des images impressionnantes de la crue à Paris ont envahi internet ce weekend. Le niveau de la Seine a atteint les 6,10 mètres, inondant les quais et les quartiers alentour, incitant même les musées comme le Louvre à fermer leurs portes pour évacuer les zones inondables et mettre en sécurité les œuvres.

Comment faire pour être indemnisé

La première chose à faire est de contacter votre assureur sous cinq jours ouvrés, dix dans le cas où l'état de catastrophe naturelle est déclaré : pour cela, un simple appel téléphonique suffit le plus souvent. Dans le cas présent plusieurs assureurs (Axa, Maaf, MMA, Macif et GMF) donnent jusqu'au 30 juin pour effectuer sa déclaration. Ne jetez rien de ce qui vous semble inutilisable : mobilier, documents… car ils serviront de preuve au sinistre. Prenez un maximum de photos et de vidéos si vous le pouvez, et, si cela est possible, récupérez vos factures.

Pour être indemnisé en cas de catastrophe naturelle il faut toutefois être assuré : avoir souscrit à une multirisque habitation, qui comprend forcément cette garantie, et être assuré en tous risques pour son automobile. En effet, si vous n'étiez assuré qu'au tiers, il est fort probable que vous ne bénéficiez pas de la garantie catastrophe naturelle.


Dans tous les cas, une franchise de 380 € minimum restera à votre charge.

Un coût de 2 milliards d'euros pour les assureurs

Les premières estimations quant au montant des dégâts pour les assureurs sont tombées. On parlerait d'un coût de 2 milliards d'euros. Vendredi 3 juin, déjà 43 000 dossiers avaient déjà été déposés par les sinistrés afin d'obtenir une indemnisation. Le groupe Covéa et la Macif seraient les deux compagnies recensant le plus grand nombre de demande : 15 000 dossiers pour le premier, 11 300 pour le second.

Au matin de ce lundi 6 juin les assureurs ainsi que Juliette Méadel, la secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes, devaient se réunir afin d'organiser et de coordonner les indemnisations de ces inondations. « La priorité est de permettre aux habitants de retrouver leur habitation le plus rapidement possible. L'indemnisation ne doit pas constituer une épreuve supplémentaire: elle doit être simple et rapide » a avancé Juliette Méadel.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)