François Fillon fait polémique avec son projet de réforme de la Sécu
un service de meilleurtaux.com

François Fillon fait polémique avec son projet de réforme de la Sécu

Le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle de 2017, François Fillon, est poussé par son camp à clarifier son projet sur la Sécu. En effet, le candidat de la droite souhaite que la Sécurité sociale se focalise sur les maladies graves et de longue durée. Cela ouvre ainsi une brèche sur la couverture « classique » des maladies les plus courantes, lesquelles devront être prises en charge par l'assurance complémentaire.

Réforme sécu fillon

François Fillon souhaite que l'assurance publique universelle focalise ses efforts sur les « affections graves ou de longue durée, et l'assurance privée sur le reste », qu'il nomme « panier de soins solidaire ». Concrètement, l'utilisation de la carte vitale chez le médecin généraliste pour une grippe ou un mal de dos ne serait plus pris en charge par la Sécu. Il semblerait y avoir une volonté de transférer une partie de la couverture de la Sécu aux assurances et mutuelles.

Cette volonté d'exclure « les soins de confort et la "bobologie" a suscité l'indignation de diverses personnalités politiques, dont la ministre de la santé, Marisol Touraine, qui estime que François Fillon souhaitait privatiser la santé des Français. 


De plus, l'ancien Premier ministre souhaite davantage mettre à contribution les Français sur sa réforme santé. Cela engendrerait un coût supplémentaire de 3 214 euros par an par foyer, selon la ministre de la santé, pour se soigner. La ministre divise les dépenses de l'Assurance Maladie hors affections longue durée (90 milliards d'euros) par le nombre de foyer fiscaux (28 millions d'euros) Un chiffrage discutable, quand on sait que François Fillon évoque à la fois les affectations longue durée et les affectations graves.

La contribution des « malades » accentuée

La contribution des Français passerait par diverses mesures :

  • L'instauration d'une « franchise médicale universelle, en fonction des revenus » afin de remplacer le ticket modérateur à l'hôpital et la franchise d'un euro lors d'une consultation auprès d'un médecin. Autrement dit, des premières dépenses de santé prises en charge par le patient, puis par l'assurance maladie obligatoire, et le cas échéant par la complémentaire santé.

  • Le financement de la Sécu par une TVA plus élevée, en faisant « basculer les cotisations maladies dites patronales vers un mix CSG-TVA ». Deux impôts payés directement par le particulier. La contribution sociale généralisée (CSG) est un prélèvement à la source qui se base sur les revenus de l'intéressé. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est prise sur chaque bien ou service de consommation. Le candidat de la droite et du centre estime qu'il faut « que ce soit la consommation qui finance notre système social, pas le travail ». Ceci par une augmentation de la TVA de 2 points (passant de 20% à 22%).

  • La fin de la généralisation du tiers payant. L'ex-Premier ministre estime que « le tiers-payant généralisé donne le sentiment au patient que la médecine est gratuite et conduit à des abus (…) Supprimons la généralisation du tiers payant ». Une mesure issue de la loi Santé qui entrera en vigueur dès le 1er janvier 2017.

Une bonne nouvelle pour les assureurs et mutuelles?

Pour les acteurs de la complémentaire santé, cela offre diverses perspectives d'ouverture et d'élargissement de marché. De plus, François Fillon ne souhaite pas forcément l'encadrement des tarifs et de l'offre des contrats dits responsables. Toutefois, le candidat admet que ceux qui ne peuvent pas bénéficier d'une assurance privée pourront tout de même bénéficier d' « un régime spécial de couverture accrue ». Il souhaite également la création d'une Agence de contrôle et de régulation de l'assurance-santé qui est « une délégation de service public qui doit être contrôlée ». L'Agence sera tenue de « définir un contrat type parfaitement lisible pour les assurances privées avec une variable : le prix ».

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)