Marine Le Pen veut interdire la publicité aux mutuelles santé
un service de meilleurtaux.com

Marine Le Pen veut interdire la publicité aux mutuelles santé

Marine Le Pen a récemment proposée d’interdire aux mutuelles de faire de la publicité. Objectif : faire gagner 8 milliards d’euros aux ménages. Vrai ou faux ?

marine le pen 8 milliards mutuelle

La candidate à l'élection présidentielle veut rendre du pouvoir d'achat aux ménages français. Pour ce faire, la présidente du Front National s'attaque aux mutuelles. Elle veut ainsi interdire à ces derniers de faire de la publicité pour que l'argent alloué à la communication aille directement aux malades.

Le constat de Marine Le Pen

« Rendre du pouvoir d'achat aux Français, c'est aussi faire en sorte que le prix des mutuelles baisse » voilà ce que déclarait, lors du premier débat, la candidate du Front National à l'élection présidentielle. La postulante à l'Elysée nous livre ensuite sa définition d'une mutuelle et pourquoi ces organismes ne doivent pas se mêler au jeu de la publicité : « Je considère que des mutuelles ne sont pas là pour faire du fric, mais pour améliorer la santé des Français. C'est la raison pour laquelle je proposerai qu'on interdise la publicité aux mutuelles ».

Pourquoi 8 milliards ?

On est alors en droit de se demander d'où viennent ces fameux huit milliards. Marine Le Pen explique que cette somme est la résultante des frais de gestion des mutuelles. « C'est quoi les frais de gestion ? La publicité à la télévision, la publicité dans les journaux » commente la candidate. La proposition de la présidente du FN est donc d'interdire la publicité pour redistribuer cette somme aux personnes malades. « Comme cela, ces 8 milliards, ils pourront aller aux malades, à la baisse des prix des mutuelles, et pas aux publicités sur telle ou telle chaîne de télévision ou dans les journaux » avance donc Marine le Pen.

Réalité ou fiction ?

Il conviendrait d'abord de définir exactement ce que sont ces frais de gestion. La première question à se poser est de savoir si le contenu avancé par Marine Le Pen est le bon. D'après les experts, les frais de gestions sont composés, effectivement, des dépenses publicitaires. Mais bien d'autres composantes s'y ajoutent :

  • Les frais d'administration liés à la gestion des contrats
  • Les stratégies pour attirer de nouveaux clients
  • Les frais de gestion des sinistres

Quant à la somme totale avancée par Marine Le Pen, 8 milliards d'euros, les spécialistes y voient une exagération Il s'agirait plutôt de 6,9 milliards.