Stérilet Mirena : la dénonciation des patientes
un service de meilleurtaux.com

Stérilet Mirena : la dénonciation des patientes

Le stérilet Mirena, fabriqué par Bayer, aurait des effets indésirables. Des patientes mécontentes, et de plus en plus nombreuses, ont décidé de monter au créneau.

stérilet miréna effets secondaires

Plusieurs effets secondaires

Ce stérilet est utilisé pour la contraception, mais aussi pour traiter les règles trop abondantes. Commercialisé par Bayer depuis près de 20 ans, celui-ci fait beaucoup parler de lui. Pour preuve, au vu du nombre de patientes mécontentes, un groupe Facebook (d'environ 12 500 membres) et un forum se nommant « Mirena action » ont été créés, afin de dénoncer les méfaits du stérilet.

Ces communautés sur internet ont pour objectif de dénoncer les différents effets secondaires qui se font ressentir : état dépressif, perte de cheveux, vertige, baisse de la libido, etc. Ce stérilet est un peu différent des autres : il est placé dans l'utérus et il agit en libérant une hormone pendant 5 ans. D'ailleurs, les patientes se plaignent d'un manque d'informations des gynécologues et de ne pas avoir été prises au sérieux quand elles ont fait part des effets indésirables du stérilet Mérina.


« Un état dépressif »

Une association est sur le point d'être créée. Sa future présidente, qui a voulu garder l'anonymat, témoigne de sa propre expérience : « tout a commencé au bout d'un an: disparition de la libido, vertiges, crises d'angoisse. Ça s'est aggravé deux ans et demi après la pose, avec un état dépressif ». Un médecin lui a enlevé son stérilet il y a deux mois, la patiente assure que son état s'est amélioré.

Il n'y a pas qu'en France que les voix s'élèvent. Aux Etats-Unis, le 23 janvier dernier, Bayer faisait état de « procédures judiciaires intentées par environ 2.600 utilisatrices du Mirena aux Etats-Unis ».

Les professionnels mis en garde

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a déclaré avoir « pu constater ces derniers jours une augmentation des déclarations d'effets indésirables susceptibles d'être liés au Mirena ». Mais selon elle, « les effets indésirables déclarés font l'objet pour la plupart d'une information dans la notice destinée aux patientes. L'ANSM est néanmoins attentive à l'augmentation des déclarations et à l'apparition de nouveaux signaux qui font actuellement l'objet d'investigations ».

Mais, l'ANSM a conscience « de nouveaux effets indésirables (anxiété, vertiges, fatigue, irritabilité...) » pas présents sur la notice, mais assure que « ces effets indésirables sont en cours d'évaluation par l'Agence européenne du médicament (EMA) et les résultats attendus à partir de juin ». Pour le moment, « l'augmentation et la nature des déclarations ne remettent pas en cause le rapport bénéfice/risque de Mirena, qui reste positif dans ses indications actuelles » a souligné l'Agence nationale de sécurité du médicament. Elle insiste aussi sur le fait que « les patientes doivent être informées des bénéfices et des potentiels effets indésirables par leur médecin », afin « de respecter les recommandations d'utilisation ». L'ANSM encourage également les patientes à signaler les effets indésirables sur signalement-sante.gouv.fr.


Le CNOGF se défend

Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNOGF), déplore que la profession de gynécologue soit si souvent « dénigrée et accusée ». Elle rappelle que « Mirena est très utilisé et les gynécologues sont nombreux à en avoir une expérience conséquente ». Le collège indique que « les effets secondaires, bien que possibles et signalés dans la notice, ne sont pas fréquents. Ils peuvent cependant affecter ponctuellement certaines patientes. Il faut donc être à l'écoute et rester vigilant ».

Le stérilet de Bayer n'a dont pas fini de faire parler de lui, en espérant bientôt avoir des réponses et solutions aux problèmes mis en avant par les patientes.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)