Orange et la Fnac ouvrent une banque
un service de meilleurtaux.com

Orange et la Fnac ouvrent une banque

Les entreprises dans le secteur du commerce et de la télécommunication s’investissent dans les services bancaires. Suivant les exemples de Carrefour et d’Orange, la Fnac a aussi lancé sa propre carte bancaire. Agissant tel un support de paiement, cette carte priorise les clients fidèles de la Fnac qui comptent environ 5 millions à ce jour en France.

ouverture banque fnac orange carrefour

Une vraie stratégie de fidélisation clients

Acteur majeur de la distribution de produits culturels et électroniques, la Fnac a décidé d'adopter une nouvelle stratégie en proposant à ses adhérents un moyen de paiement privilégié avec des avantages particuliers sur leurs comptes fidélité.

En créant cette carte, la Fnac espère augmenter ses ventes et fidéliser ses clients. En effet, la Fnac permet à ses clients de se faire rembourser à hauteur de 1% de tous leurs achats et retraits d'argent via la carte. Le montant en question est restitué sur le compte fidélité du client et il pourra s'en servir dans tous les magasins Fnac ou bien lors des achats sur internet dans le même réseau.

Il semble que la stratégie ait fonctionné, car visiblement, les ventes ont été propulsées. En tous cas, la Fnac a pris le risque d'investir dans le secteur bancaire, convaincu que cette tactique lui serait bénéfique.

Une pratique inappréciée par les banquiers « conservateurs »

Si l'infiltration de l'assurance dans le secteur bancaire ne paraît plus aussi « promoteur de succès » qu'à son début, les autres entreprises s'y intéressent toujours. Certains « conservateurs » se montrent déjà réticents vis-à-vis cette pratique qui, à leur yeux, bafoue la déontologie de la banque. Mais cela va-t-il suffire pour arrêter la pratique de cette stratégie qui, suite à son succès dans certains groupes, commence à attirer l'attention des autres entreprises ?

Pour ceux qui sont dans l'assurance, cette fameuse stratégie n'est plus tentante. Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, « pas » si l'on considère les risques encourus. Mais la réalité de l'assurance n'est pas forcément celle des entreprises. Donc, reste à savoir si cette nouvelle tendance va encore agrandir la grande famille du secteur bancaire.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)