57% des entreprises victimes d’une cyberattaque en 2016
un service de meilleurtaux.com

57% des entreprises victimes d’une cyberattaque en 2016

À l’heure actuelle, la cybercriminalité prend de plus en plus d’ampleur. Dans les entreprises, elle fait beaucoup de victimes. Certaines sociétés n’ont pas les moyens de mettre en place une stratégie de défense contre la cyberattaque. Pourtant, cette dernière peut avoir des effets désastreux.

cyberattaque - entreprise

La cyberattaque peut causer une perte financière importante

Le nombre de plaintes de fraudes cybercriminelles ont augmenté de manière fulgurante au cours de l'année 2016. Si seulement 32% des entreprises ont déclaré avoir été victimes d'une cyberattaque durant l'année 2015, cela a grimpé jusqu'à 57% en 2016. Selon l'explication de Sébastien Hager, expert en fraude chez Euler Hermes France :

La cybercriminalité la plus répandue reste le ransomware ("rançongiciel"), qui a touché 22% des entreprises répondantes l'année dernière.

Une dizaine d'entreprises françaises ont été touchées par ce genre de cyberattaque. Par ailleurs, cette dernière a fait des ravages dans 150 pays causant des pertes à 300 000 victimes. C'était un phénomène de ransomware remarquable connu sous le terme « Wanna Cry ». Durant sa persistance, une dizaine de milliers d'ordinateurs ont subi des dommages engendrant un chômage technique au sein d'une société de grande envergure.

80% des entreprises subissent des tentatives de fraudes. Certaines d'entre elles ont su les déjouer tandis que pour d'autres, cela n'a pas été le cas. D'après les constatations du dernier baromètre de l'assureur-crédit Euler Hermes :

" C'est un chiffre préoccupant, surtout quand on sait que 20% des entreprises interrogées n'ont pas réussi à déjouer toutes les tentatives, et que les pertes occasionnées peuvent considérablement affecter leur trésorerie et leur rentabilité. En effet, 10% des sociétés attaquées l'an passé ont subi une perte supérieure à 100 000 euros."

L'association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG) a également confirmé ces faits.

Des risques grandissants pour les entreprises

Bien que les entreprises mesurent parfaitement l'étendue de leur vulnérabilité face à cette menace grandissante, cela n'empêche pas que la situation pourrait se dégrader encore plus au cours de cette année 2017. 81% des directions financières sont de cet avis. Les moyens pour contrer les cyberattaques ne sont pas encore mis au point. D'après l'explication de Sophie Macieira-Coelho, présidente du comité scientifique de la DFCG :

"L'étude montre que seules 22% des entreprises ont réalisé une cartographie des risques, pourtant essentielle. Or la gestion des risques, notamment dans les PME, est prioritaire si l'on veut anticiper et prévenir les risques plutôt que subir les dommages."

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (574 avis clients sur Avis-Vérifiés)