Radars France flashe plus

Les facteurs déterminants du nombre de flashs

Le Rhône dispose de 55 radars avec 31 flashs par cabine par jour tandis que le Lot comptabilise 12 radars avec 2,1 flashs par cabine par jour. Cela démontre que l'écart est lié au nombre de radars. Mais cela n'explique pas tout. Le Nord disposant de 81 cabines avec 17,2 flashs par jour est classé à la 21e des départements qui crépitent le plus. Par contre, le nombre moyen de flashs des 9 radars de la Lozère est de 21 fois par jour par cabine. Elle est classée à la 10e position du classement. Le Cher (actuellement Chambon) et la Moselle ont chacun 29 radars. Or, il est constaté que la Moselle flashe 7 fois plus que le Chambon. Ceci explique que les radars grésillent généralement dans les départements les plus peuplés. La présence de la région d'Auvergne–Rhône-Alpes en haut du classement, notamment les départements du Rhône et de la Haute-Savoie, est liée à l'afflux de camions européens. Ainsi, le trafic routier est également un facteur à prendre en compte.

Le bilan de l'année 2015

Les 3330 radars fixes ont grésillé 15 550 000 fois en 2015. La région parisienne est celle qui présente le nombre de flashs le plus élevé. Le département placé en haut du podium est la Seine-Saint-Denis avec 59,3 flashs par cabine et par jour. En seconde position, on retrouve Paris avec 53,1 flashs, viennent ensuite le Val-de-Marne avec 41,7 flashs, les Alpes-Maritimes avec 34,4 flashs, l'Essonne avec 32 flashs, le Rhône avec 31 flashs, la Moselle avec 25,1 flashs, la Gironde avec 21,3 flashs, la Haute-Savoie avec 21,1 flashs et la Lozère avec 21 flashs. Les départements qui flashent le moins sont :

  • Chambon avec 3,5 flashs ;
  • Mayenne, la Haute-Loire et les Alpes-de-Haute-Provence avec 3,4 flashs ;
  • L'Orne : 3,2 flashs ;
  • Le Cantal : 3,1 flashs ;
  • La Vendée : 3 flashs ;
  • Le Lot-et-Garonne : 2,9 flashs ;
  • La Dordogne : 2,8 flashs ;
  • Le Lot : 2,1 flashs ;
  • La Sarthe : 2 flashs ;
  • L'Aveyron : 1,5 flash.