Qu'est-ce qu'une voiture autonome ?

La voiture autonome par définition n'a pas besoin de chauffeur. Elle est équipée de dispositif de pilotage automatique et de toutes sortes de logiciels technologiques lui permettant de circuler et de prendre les décisions qui s'imposent pour éviter les accrochages et les accidents dans le trafic.

Le concept est né dans les années 70 et de nombreux essais ont été effectués, sans résultats satisfaisants. Les immenses progrès dans les secteurs de la robotique, de l'informatique et de la télématique ont permis aujourd'hui de créer des modèles plus performants et sûrs.

Les principaux enjeux de la voiture autonome

Il existe trois principaux enjeux de la voiture autonome qui ont conduit le gouvernement à procéder à une consultation des différents acteurs privés et publics impliqués. Il s'agit en premier lieu des enjeux économiques, des enjeux écologiques de ces véhicules et le dernier, et non le moindre, de la sécurité routière.


Les acteurs et professionnels des secteurs de la construction automobile, des transports, du numérique, de l'assurance automobile, de la sécurité routière en sont les premiers concernés. Les collectivités locales, les associations d'usagers ou de consommateurs feront également l'objet d'une consultation.

Il n'y aura pas que des gagnants

Si la voiture autonome permettra un développement assuré du secteur automobile et des technologies s'y rapportant, elle risque fort d'handicaper d'autres domaines, notamment celui des assurances.

Un net recul des risques d'accident, un changement notable du concept de conducteur et des responsabilités de ces derniers obligeront les assureurs à changer de stratégie pour l'assurance de ces véhicules.