Les nouveaux changements applicables en novembre
un service de meilleurtaux.com

Les nouveaux changements applicables en novembre

Le premier novembre est synonyme de changements : hausse des consultations médicales, début de la trêve hivernale, nouvelles règles d’indemnisation du chômage, Pacs signés en mairie, hausse du prix du gaz, … Voici toutes les informations concernant les grands changements qui ont pris effet en début de mois.
Grands changements prendre en compte 01 novembre

Nouvelles règles de l'assurance chômage

Les nouvelles règles de l'indemnisation du chômage qui sont entrées en application le premier novembre viennent perturber les conditions d'indemnisation chômage : dorénavant, les demandeurs d'emploi de 50 à 53 ans bénéficient de 2 ans d'indemnisation, les 53-54 ans de 2 ans et demi de droits et les 55 ans et plus de 3 ans de chômage. Avant, ils avaient droit à 36 mois d'indemnisation.

Hausse des tarifs médicaux

Avant le premier novembre, toutes les consultations étaient fixées à 25 euros chez les médecins généralistes et à 30 euros chez les médecins spécialistes.
Depuis le début du mois,  deux nouvelles consultations furent créées : les consultations dites « complexes » (par exemple les rendez-vous pour la première contraception chez les jeunes filles), et les consultations « très complexes » qui concernent la mise en place d'un traitement pour un patient souffrant d'une maladie grave (cancer, Parkinson, Alzheimer, …). Ces deux consultations coûteront respectivement 46 et 60 euros.


Demandes officielles en ligne

À partir du 06 novembre, pour les demandes de carte grise, il sera nécessaire d'aller sur le site de l'Agence nationale des titres sécurisés, et tous les documents Cerfa devront être remplis en ligne.
En cas de difficultés, il sera quand même possible d'aller à la préfecture.
Même chose pour les demandes de permis de conduire qui seront dématérialisées et accessibles en ligne.

Autres nouveautés

Après une première hausse pendant le mois d'octobre, le prix du gaz a encore augmenté, de 2,6% en moyenne.

De plus, l'état d'urgence prend fin le mercredi 01 novembre, après 23 mois d'instauration. Il sera remplacé par la loi antiterroriste, qui permet le renforcement des pouvoirs de l'exécutif (notamment afin d'assigner quelqu'un dans un périmètre au moins égal à la commune, et non plus à résidence).

Aussi, les Pacs seront signés en mairie et non plus au tribunal d'instance, cela fait partie de la loi justice votée en 2016 qui permet le désengorgement des tribunaux.

Enfin, le 01 novembre est aussi synonyme de la trêve hivernale : toutes les personnes menacées d'expulsion ne pourront plus l'être jusqu'au 31 mars. Pour la première fois les habitants des bidonvilles sont aussi concernés par cette trêve.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)