Le smartphone fait des dégâts sur l'environnement
un service de meilleurtaux.com

Le smartphone fait des dégâts sur l'environnement

Selon une étude de l’Agence français de l’environnement (Ademe), les smartphones auraient un effet négatif considérable sur l’environnement. Heureusement il existe des possibilités de limiter ces dégâts, en adoptant des gestes simples.

Environnement smartphone dégâts

La pollution générée par le smartphone

Aujourd'hui, le smartphone est un élément incontournable dans la vie de beaucoup de personnes. Or, la fabrication de cet appareil a un impact considérable sur l'environnement. En moyenne, on compterait une cinquantaine de métaux sur les 70 matériaux nécessaires à la fabrication d'un téléphone portable, dont certains d'entre eux seraient très rares.

Selon cette étude, les Français changent de portable en moyenne tous les deux ans, alors que dans 88 % des cas, les appareils sont encore en parfait état de marche. Cela s'explique par des « facteurs psychologiques et sociaux », alors que dans d'autres cas, « les smartphones ne sont pas conçus pour être robustes et réparables, ni compatibles et évolutifs dans le temps ».


Des éléments comme l'extraction des matières premières ou encore la fabrication des composants, polluent particulièrement l'environnement. De plus, le transport est à prendre en compte lorsque l'on connait le nombre de smartphones produits dans le monde. A chaque fois que l'écran s'agrandit ou que la définition de l'appareil photo diminue, l'impact du téléphone sur l'environnement se fait plus grand. Cela montre que les progrès techniques ne sont pas toujours en accord avec l'évolution écologique.

Les gestes envers l'environnement

Les consommateurs ont bel et bien la capacité d'agir contre cette pollution grandissante des smartphones. Le premier geste serait de vérifier, avant tout achat, les caractéristiques liés à l'énergie consommée, la possibilité de démonter la batterie,etc.

La possibilité d'acheter ou de louer un téléphone portable est aussi une option à prendre en compte. Erwann Fangeat, ingénieur à l'Ademe, explique que « seuls 15% des téléphones en fin d'usage sont collectés » et qu'au moins « 30 millions de téléphones portables dorment dans nos tiroirs. On se dit que l'on peut s'en servir encore, mais au final il ne ressert jamais ».

On pourrait également en faire profiter aux autres, les revendre ou les recycler. Lorsqu'une personne veut se débarrasser de son téléphone portable, elle devrait prendre l'habitude d'apporter son ancien appareil en magasin, afin qu'il ne soit pas détruit de manière à polluer encore plus. Les vendeurs sont dans l'obligation de reprendre ses anciens modèles de téléphones. Ils seront alors, selon leur état, reconditionnés ou recyclés.

Un système de récupération de déchets métalliques est également possible, grâce à certaines entreprises en France.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)