Rouler sans permis et sans assurance : combien sont-ils ?
un service de meilleurtaux.com

Rouler sans permis et sans assurance : combien sont-ils ?

Chaque année, de plus en plus de personnes roulent sans permis, ou sans assurance. A titre d’exemple, sur les six dernières années, le nombre de conducteurs roulant sans assurance a augmenté de 40 %. Les risques encourus sont graves et peuvent aller jusqu’à ruiner une personne financièrement.

Rouler sans permis sans assurance

Des chiffres alarmants

En 2016, 235 personnes sont mortes dans un accident de voiture, impliquant un véhicule non assuré, et 241 personnes sont mortes dans un accident impliquant un conducteur sans permis.
En France, on peut observer que le nombre de personnes sans permis, ou roulant sans assurance est presque identique :

En effet, la Sécurité routière estime que près de 600 000 automobilistes conduisent sans permis et on en compterait 700 000 circulant sans assurance. Cela représente une progression de 30 % en à peine cinq ans.

Dans cette optique, l'organisme public a lancé une campagne de sensibilisation nommée « À conduire sans permis, sans assurance, on risque le pire ».
Ce message est principalement destiné aux jeunes conducteurs, car on estime qu'un tiers des conducteurs roulant sans permis ou sans assurance, ont entre 18 et 34 ans.

Les voitures non assurées représentent seulement 2 % des véhicules en circulation, mais 10 % des accidents les plus graves sont causés par ces conducteurs.

Des conséquences judiciaires lourdes

Beaucoup ignorent les conséquences de la conduite sans permis ou sans assurance. C'est pourquoi la Sécurité routière souligne que « conduire sans permis ou sans assurance est un délit, qui peut avoir des conséquences pénales et financières très lourdes ».

Rouler sans permis de conduire amène à un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende. En plus, le véhicule est immobilisé et est directement placé en fourrière, ou confisqué s'il appartient au conducteur.

Si une personne conduit un véhicule non assuré, elle risque une amende de 3 750 euros, qui pourra être accompagnée de « peines complémentaires, comme la suspension ou l'annulation du permis, avec interdiction de le repasser, et la confiscation du véhicule ».

Des risques également financiers

Lors d'un accident, un conducteur sans permis ne sera pas indemnisé. Ses propres blessures et les dégâts matériels causés seront à sa charge.
Son assurance aura même la possibilité de résilier le contrat qui les lie et pourra demander remboursement. En effet, c'est l'assurance de la personne fautive qui indemnisera les autres personnes blessées au cours de l'accident, et en demandera le remboursement intégral à la personne ayant commis le délit.

Dans le cas d'un accident causé par un conducteur roulant sans assurance, c'est le FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires) qui indemnisera les victimes. Comme dans le cas de la conduite sans permis, c'est la personne ayant commis le délit qui devra rembourser la totalité des dégâts, causés sur les victimes, au FGAO. Bien sûr, elle ne sera pas indemnisée pour ses blessures ou les dégâts matériels occasionnés.