Auto, santé, épargne... Ce qui a changé au 1er janvier 2018
un service de meilleurtaux.com

Auto, santé, épargne... Ce qui a changé au 1er janvier 2018

2018 commence avec son lot de nouveautés ! Hausse du forfait hospitalier, augmentation du prix du tabac ou encore hausse du prix de l’essence : point complet de ce qui change depuis ce Lundi.
changement 01 janvier 2018

Les nouveautés dans le secteur médical

Vaccins

Comme annoncé par la ministre de la santé, Agnes Buzyn, le nombre de vaccins obligatoires est passé de 3 à 11 pour les enfants nés à partir de ce 01 janvier 2018. Viennent s'ajouter : la bactérie Haemophilus influenzae, la coqueluche, l'hépatite B, le pneumocoque, le méningocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Forfait hospitalier

Depuis Lundi, le forfait hospitalier a augmenté de 2 euros, pour atteindre 20 euros. Cette hausse est supportée par les complémentaires santé, à condition d'en disposer.

Tabac

Le gouvernement a annoncé une augmentation progressive du prix du paquet de cigarette, le ramenant à 10 euros d'ici 2020. En attendant cette date, certains paquets (comme Camel ou Winston) ont vu leur prix diminuer de 20 centimes à compter du de ce Mardi 02 janvier 2018. Leur prix sera rehaussé à hauteur d'1,10 euros à partir du mois de mars.


Des nouveautés pour les automobilistes

Stationnement

Les mairies sont chargées de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement, les amendes sont remplacées par un « forfait post-stationnement » (FPS). De ce fait, d'un point de vue juridique, le non-paiement du stationnement est dépénalisé.

Carburants

Le prix du carburant a connu une augmentation dans la nuit du 31 décembre au 01 janvier 2018. Cette hausse est due à la revalorisation de la taxe carbone et à l'alignement progressive de la fiscalité du gazole avec celle du sans-plomb. Conséquences : une hausse de 7,6 centimes pour le litre de gazole et de 3,9 centimes pour celui de l'essence.

Prime à la casse

Pour un ménage imposable, une prime de 1000 euros est versée pour tout véhicule essence mis en circulation avant le 01 janvier 1997 et pour tout véhicule diesel mis en circulation avant le 01 janvier 2001.

Pour un ménage non-imposable cette prime s'élève à 2000 euros, la seule différence est que le véhicule diesel peut avoir été mis à la circulation jusqu'au 01 janvier 2006.

Dans les deux cas, pour bénéficier de cette prime, il faut acheter une voiture neuve ou d'occasion rejetant moins de 130 g/km de CO2. Dans le cadre de l'achat d'une voiture électrique, la prime s'élève à 2500 euros.


Pour le gouvernement, le but de cette manœuvre est de sortir 100 000 véhicules polluant du parc en 2018.

Les radars

Les voitures-radars sont entièrement privatisées depuis le début de cette nouvelle année. En effet, le but est d'utiliser beaucoup plus souvent ces véhicules qui restent la plupart du temps au fond des garages de l'État. Ils sont utilisés en moyenne 1h par jour. Avec cette privatisation, ce sera entre 6 et 8 heures.

Autre point important à souligner : l'augmentation du nombre de radars (passant de 4700 à 4800 en 2018). 1000 radars inédits : les « radars-tourelles » sont également sous le feu des projecteurs. Ces nouveaux radars permettent de contrôler la vitesse, le franchissement des feux rouges, les distances de sécurité, le franchissement de ligne blanches et celui des stops.

Taxe sur les voitures puissantes

Une nouvelle taxe est mise en place concernant les véhicules dépassant les 36CV. Pour chaque cheval fiscal supplémentaire, le propriétaire de la voiture doit s'acquitter de la somme de 500 euros, avec un plafond de 8000 euros. Les véhicules de collection sont tout de même épargnés par cette mesure.

Autres nouveautés

Changement de régime pour les indépendants

Les indépendants changent de régime social, ils passeront du Régime Social des Indépendants (RSI) au régime général. L'objectif est de leur offrir une sécurité sociale plus performante en allégeant les démarches administratives.


Épargne

Un prélèvement forfaitaire unique (PFU) est mis en place, il vise à taxer les contrats d'assurance-vie à hauteur de 30%. Ne sont pas concernés : le livret A, le PEA et les contrats d'assurance-vie de moins de 150 000 euros et de plus de 8 ans. 

Hausse du SMIC

Enfin, le SMIC est revalorisé de 18,20 euros, puis de 15 euros supplémentaires en octobre. Cette dernière hausse est possible grâce à la baisse des cotisations sociales prévues à cette date.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €