européen favorable voiture autonome

Une préférence pour être aux commandes du véhicule

Aujourd'hui, presque tous les constructeurs se sont lancés sur le marché de l'autonome et du connecté. Ce sont deux termes qui ne cessent d'être employés, dans un secteur où l'on tend à la création du premier réseau routier entièrement connecté. 

Mais est-ce que tous ces constructeurs ont d'abord mesuré ce marché, afin de connaître les avis des clients ? La marque japonaise Mazda nous apporte un premier élément de réponse, grâce à une étude de l'institut Ipsos dans le cadre du programme « Mazda Drive Togher Campaign ».

Des sujets liés à l'intelligence artificielle ont été évoqués sur un panel de 11 000 personnes présentes dans 11 pays différents. Le résultat est très frappant puisque 66 % des conducteurs veulent garder les mains sur le volant, « même si la voiture autonome se démocratise largement ». Ce nombre atteint les 70 % dans des pays comme l'Angleterre ou l'Allemagne. Parmi les personnes interrogées, la France est le pays où les conducteurs sont les moins nombreux à vouloir de la voiture autonome (25 %).


Si l'on veut classer les personnes interrogées en catégories, le faire selon l'âge ne paraît pas pertinent car cette donnée ne semble pas intervenir. En effet, 33 % des 18-24 ans veulent de la voiture autonome, contre 34 % des 35-44 ans, soit quasiment le même pourcentage.

L'explication de Mazda

Cette étude est bien évidemment commandée par Mazda, le constructeur qui place le plaisir de la conduite au cœur de sa stratégie de communication et qui reste peu préoccupé par l'autonomie des voitures.

Le PDG de Mazda Motor Europe, Jeff Guyton, insiste sur le fait que « pour beaucoup d'utilisateurs, il n'y a vraiment rien de comparable au plaisir physique de conduire ». L'enquête affirme que 53 % des personnes interrogées pensent que conduire va bien au-delà d'un simple trajet d'un point A à un point B. Celle-ci porte également sur d'autres critères de comparaison. Dans différents pays, la majorité des personnes interrogées préfère la conduite aux jeux vidéo, à faire du sport ou encore à aller boire un verre dans un bar.