Un pacemaker aide à identifier une fraude à l'assurance
un service de meilleurtaux.com

Un pacemaker aide à identifier une fraude à l'assurance

L’histoire remonte à septembre 2016, quand un habitant de l’Ohio aux Etats-Unis, Ross Compton, alerte les pompiers suite à un incendie. Toutefois, son témoignage ne laissera pas la police indifférente.

pacemaker fraude assurance

Rappel des faits

Ross Compton, un habitant de Middleton dans l'Ohio, perd sa maison en septembre dernier pour cause d'incendie. La valeur du bien est alors estimée à 400 000 $.

Au moment des faits, cet habitant de l'Ohio raconte à la police qu'il dormait quand l'incendie s'est déclaré. Quand il s'est réveillé et a vu le feu, il dit qu'il avait emballé des affaires dans une valise et des sacs, a cassé la fenêtre de sa chambre avec sa canne et a jeté les sacs et la valise dehors.

Les détectives de Middletown déclarent alors que Ross Compton a fait des déclarations qui étaient « incompatibles » avec les preuves recueillies sur les lieux. Il est donc inculpé pour incendie volontaire et tentative d'escroquerie pour les 400 000 $ de l'assurance.


Ce qu'il s'est réellement passé

C'est la médecine qui s'est mise au service de la police pour découvrir la vérité. En effet, Ross Compton possède un implant cardiaque artificiel (pacemaker). Après que la police ait obtenu un mandat de perquisition pour toutes les données électroniques stockées dans ce dispositif, le cardiologue du sinistré explique qu'il « est hautement improbable que M. Compton ait pu ramasser, emballer et retirer le nombre d'articles de la maison, casser la fenêtre de sa chambre et transporter de nombreux objets lourds ». Son rythme cardiaque ne suggérait aucun stress compatible avec une émotion forte ou un effort physique lors de l'incendie mais plutôt le contraire.

Les données provenant du stimulateur cardiaque Compton comprenaient la fréquence cardiaque, la demande de stimulation et les fréquences cardiaques avant, pendant et après l'incendie.

De ce fait, son témoignage n'a pas entièrement convaincu la police, d'autant plus que les vêtements du quinquagénaire sentaient bizarrement l'essence

Il devrait donc oublier les 400 000 dollars de son assurance et a comparu devant la justice quelques mois après les faits.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)