Contrôle technique auto 2018

Une augmentation des points de contrôle

À partir de ce mois de mai, le nombre de points de contrôle va augmenter, passant de 123 à 132 et couvrant 606 défaillances potentielles, réparties dans 3 catégories :

  • 139 défaillances mineures : elles correspondent à de légères défaillances qui sont seulement signalées et qui ne nécessite pas de contre-visite ni d'obligation de réparation ;
  • 340 défaillances majeures : elles correspondent à des défaillances pouvant représenter un danger pour le conducteur et les autres usagers. Dans ce cas, une contre-visite est obligatoire et le conducteur doit représenter le véhicule dans un délai de 2 mois ;
  • 127 défaillances critiques : Ce type de défaillance nécessite une immobilisation immédiate du véhicule et une obligation de contre-visite. 

Un contrôle plus long et plus coûteux

Du fait de l'augmentation des points de contrôle, l'examen des voitures prendra plus de temps. De plus, L'évaluation des degrés de gravité sera plus difficilement réalisée. De ce fait, la durée moyenne du contrôle technique augmentera d'environ 15 minutes.

La durée n'est pas la seule composante à se rehausser, en effet, les prix aussi connaitront le même sort. On prévoit une augmentation de 15 à 20% et la contre-visite sera facturée à hauteur d'environ 20 / 30 euros.