À quelle entité devraient revenir les données des voitures connectées ?
un service de meilleurtaux.com

À quelle entité devraient revenir les données des voitures connectées ?

Les modèles de voiture actuels communiquent quotidiennement 1 gigaoctet d’informations. Ces données sont accumulées dans le Big data et font l’objet de convoitise. Cette situation a suscité de nombreux débats sur la qualification des renseignements récoltés. C’est ce qui a été discuté lors d’une conférence de presse qui s’est tenue en octobre 2017 à Paris.

Données des voitures connectées

L'appartenance des données provenant des voitures connectées est actuellement un sujet de débats entre les constructeurs et les autres professionnels du secteur automobile, notamment les compagnies d'assurances. En effet, chacun se dispute les données récoltées par le Big data alors que la nature des informations n'est pas encore bien déterminée.

Simultanément, au mois de mai prochain, le nouveau dispositif de protection des données personnelles entrera en vigueur. Au regard de l'application de cette loi, une conférence de presse a été organisée le 19 octobre dernier. Une occasion pour les représentants de la filière d'adhérer au « pack de conformité » afin de protéger les informations découlant des véhicules d'aujourd'hui.


Des faits technologiques suscitant de nombreuses discussions

Les voitures nouvellement sorties d'usine sont actuellement connectées. À l'instar des téléphones multifonctions, il est possible d'en collecter des données, à raison de 1 milliard d'octets par jour. Une parfaite aubaine que les acteurs du domaine de l'automobile, tels que les industriels et les assureurs, veulent saisir. D'autant plus qu'il s'agit d'informations mille fois plus riches que celles accumulées deux ans auparavant.

Toujours est-il que la question sur l'appartenance des datas taraude l'esprit de ces professionnels. Ce qui a occasionné des débats animés, étant donné que les constructeurs veulent protéger les informations tandis que les assureurs sont favorables à toute ouverture. Or, l'accessibilité des données dépend de leur nature, s'agit-il alors des données personnelles ou des données machine ?.

À cet effet, la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) a informé les industriels du sens large de la définition des informations personnelles. Les datas d'une voiture connectée sont qualifiées de personnelles quand elles sont liées à quelqu'un, qu'il s'agisse de données sur le déplacement, sur la consommation ou sur l'usure des pièces.

La CNIL qualifie les données collectées de personnelles

Lors d'une conférence de presse à Paris, le 19 octobre 2017, les constructeurs, les responsables des équipements et les professionnels d'entretien de voiture ont déclaré s'être joints au pack de conformité qui a été élaboré par la CNIL. C'est un outil visant à préserver les informations personnelles, conformément à la nouvelle règlementation européenne qui sera appliquée le 25 mai 2018.


Dans son article 20, le futur dispositif permet à une personne concernée de communiquer des renseignements sur son compte à un autre prestataire de service. Ce qui est avantageux pour les compagnies d'assurance auto, car elles pourront désormais fournir à leurs clients des services en parfaite adéquation avec leurs réels besoins. Les constructeurs, par contre, se sentent désavantagés. Pour se montrer sous leur meilleur jour, les professionnels de l'automobile déclarent qu'"il est hors de question d'aller à l'encontre des demandes et des droits de nos clients."

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €