La ROSP 2017 risque de baisser
un service de meilleurtaux.com

La ROSP 2017 risque de baisser

Le versement de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) 2017 est prévu en avril 2018. D’après les syndicats de médecins libéraux, le niveau de cette prime pourrait baisser. Avertie du risque, la CNAM a réagi en rappelant que les calculs des résultats sont actuellement en cours de finalisation.

La CNAM a évoqué la refonte complète de la rémunération sur objectifs de santé publique l'an dernier. Elle affirme ne pas être l'unique responsable de celle-ci. Par ailleurs, la Sécu assure avoir anticipé cette situation en prévoyant :

Un dispositif de sauvegarde garantissant pour la première année le maintien global de la rémunération versée cette année au titre de la ROSP 2017, par rapport à l'année précédente.

En outre, MG France est inquiet des résultats de ses calculs. Le syndicat demande la tenue urgente d'un groupe de travail sur la question. Mécontente, la FMF estime que la ROSP 2017 serait réduite de 40%.


Les réactions face à la situation

La rémunération sur objectifs de santé publique 2017 devrait être versée au mois d'avril 2018. Selon les syndicats de médecins libéraux, son niveau pourrait être revu à la baisse. Pour la CNAM, cette situation est due à la refonte totale de la ROSP 2017. Elle a en effet souligné au Quotidien :

Il est probable que les calculs des résultats de la ROSP soient en retrait par rapport à ceux de l'année précédente, avec l'introduction de 17 nouveaux indicateurs et le relèvement des objectifs pour les indicateurs préexistants. Par ailleurs, cette nouvelle ROSP est le fruit d'un travail collectif qui s'est appuyé sur les travaux du collège de médecine générale.

Concernant la Sécu, elle a affirmé :

Il n'y aura pas de baisse de la rémunération globalement versée par la CNAM, même si les résultats pourront varier individuellement pour chaque médecin au regard de ses résultats par rapport à la moyenne.

Plus de 400 millions d'euros dépensés au titre de la ROSP durant l'année 2016

En 2016, environ 90 700 praticiens de ville (éligibles au titre de leurs résultats sur les différents indicateurs) ont versé une prime moyenne de 4 593 euros. Pour les médecins généralistes, celle-ci est de 6 983 euros en moyenne. Ainsi, la caisse d'assurance maladie a dépensé 416 millions d'euros en 2016. MG France, le syndicat de médecins généraliste, estime :

Manifestement, de nombreuses anomalies méthodologiques faussent les résultats. Celles-ci justifient une étude spécifique soigneuse.

Par ailleurs, le Dr Claude Bronner, président d'Union généraliste a martelé :

Il ne faut aucune baisse pour chaque médecin par rapport à l'année dernière. Dans le cas contraire, nous mettons au vote la sortie de la convention médicale de notre syndicat à la prochaine assemblée générale extraordinaire.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)