Les voitures diesel séduisent de moins en moins les Français
un service de meilleurtaux.com

Les voitures diesel séduisent de moins en moins les Français

Ces dernières années, les voitures diesel ne cessent de perdre leur place sur le marché français. Si en 2011, elles détenaient plus de 70 % des achats, aujourd’hui, ce chiffre est descendu à la barre des 40%. Tout cela, parce qu’elles sont considérées comme trop polluantes aux yeux de la majorité des utilisateurs.

voitures diesel Français

Il faut croire que les Français se soucient de plus en plus du bien-être de la planète. Une prise de conscience qui a un impact direct sur les voitures à moteur gazole. En effet, ces moyens de locomotion qui autrefois détenaient la plus grande part du marché (72,4%) ne sont plus qu'à 40,6% début 2018. Tout cela, parce que les automobiles diesel détiennent le record en ce qui concerne l'émission de gaz polluant à effet de serre. Dorénavant, plus de la moitié (53,4%) des utilisateurs se tournent vers l'essence tandis que d'autres se sont rapatriés sur l'hybride et l'électrique.

La décadence du diesel n'est pas sans conséquence

Il semblerait que la décadence du diesel ne risque pas de s'atténuer. D'ailleurs le directeur des systèmes de propulsion chez Valeo l'affirme en disant que :

D'ici à 2025, il y aura une vraie décroissance du diesel et, en 2030, ils seront réservés aux utilitaires.

Chez PSA, la production de moteur gazole sera réduite à 0% d'ici 2025. C'est notamment déjà le cas pour Toyota.


Conséquence, les risques de perte d'emploi sont devenus une réalité au sein des entreprises spécialisées dans ce domaine. 

Des incidences économiques aussi sont à déplorer. Les spécialistes diesel sont contraints d'arrêter ou de diminuer leur production. Pour PSA, la meilleure solution était d'acheter près de 100 000 moteurs à essence provenant de Chine au lieu d'en fabriquer.

Le diesel mène la vie dure

Selon les prévisions de la marie de Paris, des mesures seront prises à l'encontre des automobiles diesel. Dès le premier semestre de l'an prochain, ce sera au tour des véhicules datant de 2001 à 2005 de norme Euro 3 portant la vignette Crit' Air 4. Dans la foulée, les modèles à essence de norme Euro 2 et 3 seront aussi touchés par cette prescription.

Pour couronner le tout, les assureurs et les compagnies d'assurance voiture en ligne aussi ne facilitent pas la situation en ce qui concerne les véhicules à moteur gazole. Pour tout dire, ce moyen de déplacement est plus cher à assurer que les autres. En moyenne, le coût excéderait de 10 à 15% par rapport à l'essence. Une raison de plus qui pousserait les consommateurs à se pencher vers des solutions de transport moins onéreuses et plus écologiques.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €