La Maif modernise et complète son offre d’assurance habitation
un service de meilleurtaux.com

La Maif modernise et complète son offre d’assurance habitation

Les nouveaux modes de vie et de consommation créent de nouveaux besoins en matière d’assurance habitation. Afin de répondre aux attentes du plus grand nombre, la Maif vient de réviser sa gamme de produits en intégrant plusieurs niveaux d’options. Tous les profils peuvent trouver une réponse à leurs besoins : les étudiants, les familles ou encore les propriétaires bailleurs.

Maif offre assurance habitation

L’assurance habitation Maif offre une protection étendue

La Maif veut proposer l’offre la plus complète possible dans le domaine du logement. Aussi, à l’ère des nouvelles technologies, tous ses clients peuvent bénéficier gratuitement de l’option « Maison connectée », mise au point avec les consommateurs. Celle-ci est proposée au public sur un site internet dédié, où ils peuvent en outre trouver un éventail d’outils très pratiques destinés à accroître la sécurité de leur domicile et leur simplifier le quotidien. Par exemple, ils peuvent recevoir des messages d’alerte et des conseils, voire gérer à distance leurs dispositifs domotiques.

Le lancement de son nouveau contrat d’assurance logement a été l’occasion pour la Maif de confirmer son engagement dans la lutte contre le mal-logement. Ainsi, jusqu’au 31 juillet 2018, 1 euro est prélevé sur chaque nouveau contrat habitation souscrit afin d’être reversé à l’une des associations avec lesquelles la compagnie collabore.

Les moyens de locomotion individuels sont compris dans l’assurance habitation

Outre la protection des maisons et appartements, le contrat multirisque habitation de la Maif inclut une responsabilité civile qui couvre notamment les nouveaux moyens de déplacement personnel tels que la trottinette électrique, le mono wheel, l’hoverboard, le skateboard ou encore le gyropode.

En effet, ces moyens de locomotion gagnent en popularité, en particulier en milieu urbain. Alternative plus rapide et moins fatigante que la marche, ils permettent d’évoluer en souplesse et de manière ludique à travers la ville en évitant les embouteillages. De plus, ils sont utilisables sans permis par toute personne âgée de 14 ans au minimum, dans le respect de certaines règles : limitation de vitesse, traversée sur les passages protégés, etc.

Pour autant, ils ne sont pas totalement dépourvus de risques. De plus, la circulation avec un engin motorisé impose la détention d’une assurance en responsabilité civile en prévision d’éventuels dommages causés à un tiers.

En l’absence de réglementation claire, les propositions des assureurs dans ce domaine sont très variables. Si la prise en charge comprise dans l’assurance logement ne suffit pas, il est nécessaire de contracter une couverture additionnelle.