allianz assureur de demain

L'univers de l'automobile connaît une mutation significative. Une situation que l'on attribue à l'évolution de la chaine de la mobilité. La société est ainsi sujette à des changements d'usages majeurs. D'ici 2035, environ 3 voitures sur 10 seront partiellement ou totalement autonomes. Tout le secteur sera alors susceptible de faire l'objet de modifications essentielles. En effet, constructeurs, équipementiers, acteurs de la nouvelle économie et conducteurs, peuvent être assurés différemment. Allianz qui assure 50 millions de voitures dans le monde par et 4 millions en France, anticipe déjà ce changement. Le géant allemand prévoit ainsi divers pistes de développement, dont la participation à l'évolution du secteur et à l'écosystème global, ainsi que l'encouragement de l'innovation.


La transformation des usages

Tout naturellement, l'évolution des véhicules induit à une transformation des usages. Les voitures deviennent sujettes au libre accès et au partage. La société se mue ainsi d'un modèle de propriété vers un modèle d'usage, de manière progressive. Allianz France s'est adapté à la situation, en devenant l'assureur de plusieurs acteurs tels que Virtuo, Cityscoot ou Drivy. Le géant allemand prend ainsi en charge de nouveaux engins électriques, comme les hoverboards, les trottinettes, ou encore les vélos électriques.

De nouvelles offres d'assurance

Allianz France a conçu de nouvelles offres adaptées à toutes les attentes. Cette compagnie d'assurance est la première à attaquer le créneau des semi-autonomes, en proposant une tarification avantageuse et des garanties spécifiques. La réduction sur la prime d'assurance est de -25 %.

Allianz France se veut aussi être le pionnier du tout digital, avec sa formule Allianz Conduite connectée. Elle implique une application permettant d'analyser les données de conduite. Selon le résultat, le conducteur peut bénéficier d'une remise allant jusqu'à -30 %.

Protection des données

Le tout digital pose la question de la protection des données. Le RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données) entrera d'ailleurs en vigueur le 25 mai 2018. Il prône l'élargissement et le renforcement de la législation sur l'informatique et les libertés. Son objectif majeur est d'établir la confiance entre les particuliers et les entreprises, en ce qui concerne la sécurité et la confidentialité des données personnelles. Allianz s'est déjà penché sur le sujet depuis l'application de la loi sur l'information et les libertés. L'assureur allemand s'emploie à conserver ses données clients, dans un fichier sécurisé. Ces dernières années, il enregistre une forte hausse des demandes de ses entreprises clientes sur le sujet.