Télémédecine : les négociations sur la prise en charge des téléconsultations avancent bon train
un service de meilleurtaux.com

Télémédecine : les négociations sur la prise en charge des téléconsultations avancent bon train

Les Français sont-ils prêts pour la télémédecine ? À en croire l’étude publiée par ADRÉA Mutuelle au début du mois de mars, ils le sont. Quatre Français sur dix se déclarent favorables à ce mode de consultation innovante. Les raisons invoquées étant la rapidité et la souplesse de la pratique. D’autant plus que depuis novembre 2017, l’Assurance maladie rembourse les téléconsultations. Jusqu’ici, cette prise en charge est toutefois limitée aux résidents des maisons de retraite.

télémédecine négociation prise en charge téléconsultations

Un projet qui prend forme

2018 sera une année marquante pour la télémédecine. En effet, les téléconsultations et leur prise en charge seront prévues dans le budget de la Sécurité sociale. L'Assurance maladie et les syndicats de médecins sont déjà sur les tables de négociations pour discuter des conditions et de la grille de remboursements. Les tarifs annoncés tournent autour de 25 euros pour la consultation d'un généraliste et de 30 euros pour un spécialiste. Les personnes âgées peuvent éventuellement bénéficier d'une majoration.

Les conditions :

  • pour qu'une téléconsultation soit remboursable, le patient doit avoir consulté au moins une fois le médecin en cabinet ;
  • le patient doit ensuite s'inscrire sur une plateforme sur laquelle son médecin s'est abonné. Pour chaque consultation, il devra prendre rendez-vous ;
  • l'entretien avec le médecin traitant doit se dérouler en « vidéosurveillance sécurisée ». Concernant les personnes âgées, elles devront être assistées par un professionnel de santé ;
  • à l'issue de la consultation, le médecin devra rédiger un rapport qu'il devra consigner dans le dossier médical du patient. Enfin, la dernière question concerne l'ordonnance digitale, notamment le moyen de la transmettre au pharmacien.

Une mise en œuvre progressive

De son côté, l'Assurance maladie, par peur de voir les dépenses s'envoler, veut une mise en place progressive du dispositif. L'institution prévoit de limiter cette pratique aux personnes souffrant d'une maladie chronique dans un premier temps et, en cas de nécessité, aux populations des déserts médicaux. Aussi, les remboursements ne s'appliqueront que pour les téléconsultations de généralistes.

Pour l'heure, la mutuelle obligatoire ne prend pas en charge les téléconsultations effectuées sur les plateformes privées. Cela devrait se faire très prochainement. Aussi, les dépassements d'honoraires pourront être pris en charge par la complémentaire santé. En attendant, les patients devront supporter eux-mêmes le prix des téléconsultations qui tourne autour de 29 euros par acte.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)