La location de camping-cars entre particuliers, un marché en plein essor
un service de meilleurtaux.com

La location de camping-cars entre particuliers, un marché en plein essor

Les Français sont de plus en plus férus de vacances en camping-car, à en juger par les 20 000 nouvelles immatriculations enregistrées en France l’année dernière, soit une croissance de 8,3 %. Mais sachant qu’un modèle neuf requiert un budget moyen de 50 000 euros, beaucoup doivent chercher d’autres options. C’est ainsi que se développe la location de camping-car entre particuliers.

location camping cars particuliers

Succès croissant pour la plateforme de location de camping-cars Yescapa

Pour satisfaire les nombreux adeptes de ce mode de voyage, la jeune pousse française Yescapa a créé une plateforme visant à faciliter leur accès à des camping-cars et vans. D'un côté, elle offre une alternative à ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas réaliser un tel investissement. De l'autre, les propriétaires ont la possibilité de rentabiliser leur acquisition pendant les périodes où ils ne s'en servent pas.

Le succès a immédiatement été au rendez-vous pour la start-up bordelaise, dont la communauté comprend près de 160 000 membres, et qui compte environ 30 000 locations à son actif. 2017 a été une année record pour Yescapa, les 6 011 locations conclues par son biais entre mai et septembre lui ayant permis de signer sa « meilleure saison estivale ».


Grâce à ces transactions, elle a établi la typologie des camping-caristes utilisateurs de ses services :

  • Ils sont pour 40 % des CSP+, cadres et employés, la majorité étant âgée de 36 à 54 ans.
  • 62 % d'entre eux souhaitent s'essayer au voyage en camping-car ou en redécouvrir les plaisirs, dans la nature pour la plupart, et avec des enfants pour 66 %.
  • 86 % des locataires sur Yescapa privilégient les escapades en France, leurs régions de prédilection étant l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Nouvelle Aquitaine et la Bretagne.

Préparer son camping-car pour le nouveau contrôle technique

À partir du 20 mai, le contrôle technique automobile sera plus strict, avec une augmentation du nombre de points de contrôle, couvrant 606 défaillances potentielles. Faute de réparation de certains d'entre eux dans les 24 heures, le propriétaire s'expose à une amende de 135 euros et à l'immobilisation de son véhicule pendant 7 jours.

Le camping-car ne fait pas exception à la règle. Pour avoir la garantie de passer le contrôle technique sans difficulté, un entretien régulier s'impose. Quelques semaines avant la date de l'examen, un check-up complet est recommandé afin de pouvoir procéder aux éventuelles réparations nécessaires comme le remplacement des pneumatiques ou des plaquettes de frein, etc. Le cas échéant, un pré-contrôle est possible dans un centre agréé, ou à défaut, auprès d'une enseigne qui effectue les vérifications gratuitement et recommandent les réparations à mener avant la date fatidique. La comparaison préalable de plusieurs devis est vivement conseillée.

Concernant l'assurance camping car, comme l'assurance auto, la réforme du contrôle technique pourrait entraîner un changement de la réglementation, avec l'apparition d'une interdiction de circuler. Pour l'heure, le défaut de contrôle technique n'autorise pas un refus par l'assureur d'indemniser les tiers.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)