L’obésité chez les animaux de compagnie
un service de meilleurtaux.com

L’obésité chez les animaux de compagnie

Selon une étude menée aux États-Unis, un animal de compagnie sur trois souffre d’obésité. Environ 30% des chiens et chats présentent en effet un excès pondéral qui menace leur santé. L’Association de sécurité de la nourriture des animaux (Snac) pointe du doigt les industries agroalimentaires. Selon elle, leurs croquettes seraient principalement à l’origine du surpoids chez les animaux domestiques.

obésité animaux compagnie

Publiée l’an dernier, une étude réalisée par la compagnie privée américaine Banfield Pet Hospital révèle que depuis 2007, le nombre d’animaux domestiques obèses a progressé de 169% pour les chats et de 158% pour les chiens. Aux États-Unis, 30% des chiens et 33% des chats souffrent de surpoids.

Ces chiffres sont inquiétants étant donné que l’obésité n’est pas seulement une question d’esthétique. En effet, le poids de l’animal influence également son état de santé. Un excès pondéral réduit considérablement l’espérance de vie du chien ou du chat, de deux ans en moyenne.

L’alimentation industrielle comme principale cause d’obésité

Selon les industries agroalimentaires, la sédentarité serait la première cause d’obésité chez les animaux domestiques. Elles se défendent face aux propos de la Snac qui associe de nombreux problèmes de santé de ces animaux aux aliments industriels.

L’Association de sécurité de la nourriture des animaux de compagnie estime en effet que les croquettes, les pâtées ou les émincés sont à l’origine de diarrhées, de vomissements, d’allergies et de pathologies bien plus graves, notamment des cancers, des problèmes rénaux, d’arthrose, etc. Gérard Badin, vice-président de la Snac, souligne :

Parfois le premier ingrédient [des croquettes] est du maïs, qui se transforme en sucre dans le corps du chien et le rend diabétique.

Quelques recommandations sanitaires

Face à cette situation alarmante, Banfield Pet Hospital donne quelques recommandations pour lutter contre l’obésité des animaux domestiques. La compagnie préconise :

  • une réduction de l’apport énergétique alimentaire,
  • une mesure des portions données à l’animal,
  • la mise à disposition de quantités d’eau nécessaires pour contenir la faim de l’animal,
  • des exercices physiques réguliers sans toutefois forcer l’animal à dépasser ses limites.

Outre cela, il est important de nourrir l’animal avec des aliments thérapeutiques. En même temps, il est conseillé de souscrire une assurance animaux de compagnie, remboursant l’achat de tels aliments.Cela permet aux propriétaires de réaliser des économies non négligeables sur le budget qu’ils consacrent à leurs compagnons. D’autant plus qu’une telle assurance prend en charge les autres dépenses de santé dont, le coût de la consultation d’un vétérinaire et celui des traitements.

Toujours dans ce cadre, il est observé que la vente des croquettes bio a progressé considérablement. D’autres propriétaires décident pour leur part de préparer une soupe maison à leurs animaux domestiques.