Le marché des maisons individuelles se porte mal
un service de meilleurtaux.com

Le marché des maisons individuelles se porte mal

En mars dernier, le marché des maisons individuelles neuves régresse pour le cinquième mois consécutif. Il accuse un recul important, les ventes ayant diminué de deux chiffres. Touchant tout le territoire, la baisse est en partie associée à la réduction du prêt à taux zéro et à la suppression de l’APL accession. Si le repli continue au second trimestre, la baisse des ventes serait largement supérieure à 10% en 2018.

Marché maisons individuelles chute

Les derniers chiffres de LCA-FFB (Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment) révèlent un nouveau recul du marché des maisons individuelles neuves, confirmant ainsi les inquiétudes des constructeurs.

Au cours du mois de mars dernier, les ventes ont en effet diminué de 18,7%. Il est alors observé que sur cinq mois d'affilée, le marché n'a pas cessé de se dégrader. L'indicateur Markemétron publié par LCA-FBB et Caron Marketing rapporte par ailleurs une baisse de 17% par rapport au premier trimestre 2017.

Une baisse généralisée, affectant tout le territoire

Les belles performances réalisées en 2017 ne parviennent pas à compenser l'important repli du marché des maisons individuelles au cours de ces derniers mois. En glissement annuel, le volume de vente a diminué de 6,4% à la fin du mois de mars.


LCA-FBB indique que cette tendance baissière touche tout le territoire. L'organisation relève un recul trimestriel supérieur à 20% dans plusieurs régions dont :

  • Auvergne-Rhône-Alpes,
  • Centre Val de Loire,
  • Hauts-de-France,
  • Normandie,
  • Occitanie,
  • Pays de la Loire.

Les facteurs expliquant la chute du marché

Cet essoufflement du marché affecte celui de l'assurance maison. La baisse s'inscrit dans un contexte où les taux immobiliers sont particulièrement bas, le taux du chômage est en recul et le moral des ménages est meilleur. Quels sont alors les paramètres à l'origine de cette baisse ? Patrick Vandromme, président de LCA-FBB, estime :

« Les effets de cycle (après trois années de croissance) et de base de comparaison (ventes élevées fin 2016 - de´but 2017), ainsi que les conditions climatiques désastreuses de début d'année, sont indéniables, mais ne peuvent, a` eux seuls, expliquer ces mauvais chiffres. Il est évident qu'une tendance lourde se dessine avec des candidats a` l'accession, surtout les plus modestes, touchés de plein fouet par les mesures de réduction du prêt a` taux zéro en zones B2 et C et, plus encore, par la suppression totale et brutale de l'APL accession. »

Le deuxième trimestre sera décisif

Les experts du secteur attendent de voir les performances du marché au second trimestre 2018. Étant donné que le printemps est souvent une période favorable aux décisions d'achat de maisons individuelles, ce qui se passera au deuxième trimestre sera crucial. Si le recul de deux chiffres persiste, la baisse des ventes pour 2018 serait largement supérieure aux 8 à10% initialement prévue.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)