Réduction de l’émission de CO2 des voitures et développement durable
un service de meilleurtaux.com

Réduction de l’émission de CO2 des voitures et développement durable

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la protection de l’environnement, le concept de développement durable est plus que jamais d’actualité. Parmi les mesures préconisées figure la réduction de l’émission de CO2. Certes, l’intention est louable, mais les solutions mises en place dans le secteur automobile semblent insuffisantes, certaines produisent même des effets inverses à ceux attendus.

réduction émission CO2 voitures développement durable

Réduire la production de CO2 des voitures

Les moteurs à combustion qui équipent les voitures font partie des principales sources de pollutions atmosphériques. Ils émettent beaucoup de dioxyde de carbone (CO2), entre autres éléments toxiques pour la santé des êtres vivants et qui détériorent la qualité de l’air ambiant. Afin de limiter la propagation de ce gaz dans l’environnement, des mesures ont été prises pour contraindre les automobilistes à réduire leur production de CO2.

Outre les précautions et travaux d’entretien préconisés pour améliorer le fonctionnement des moteurs et réduire ainsi leur niveau d’émissions, le système de bonus-malus, aussi appelé prime à la casse, a été mis en place. Ce dispositif incite les propriétaires à se débarrasser de leurs anciens véhicules et à les remplacer par des modèles plus « propres », ce qui permet de baisser la dissémination du CO2 dans l’air. L’utilisation de voitures électriques est également encouragée.

La production des voitures est plus polluante que leur utilisation

Les solutions comme le remplacement des voitures ne sont toutefois efficaces que du côté des usagers, et ont simplement déplacé le problème, sans le résoudre. En effet, si les modèles « propres » n’émettent qu’une faible quantité de CO2 pendant leur utilisation, leur production est à l’origine d’une propagation massive de ce gaz dans l’environnement. Demander aux particuliers de changer de véhicule devient alors une question plus financière qu’écologique.

Dans le cas des voitures électriques, la problématique est encore plus complexe. En plus des surcoûts écologiques engendrés par leur fabrication, il faut également prendre en compte l’augmentation de la consommation d’énergie liée à la conception de leurs batteries.

Par ailleurs, l’on ne peut ignorer le fait que plus elles seront performantes, plus elles auront besoin d'énergie pour fonctionner, ce qui est en contradiction avec le concept même du développement durable.

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €