Nouveau système de prise en charge de la dépendance en cours d'élaboration

Dans certains départements et régions françaises, la prise en charge de la dépendance laisse à désirer. Une situation qui empire dans les Ehpad (établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes). Les services de soins à domicile n'en sont pas moins concernés, même si aucune étude n'a été faite sur cette branche particulière.

La piètre qualité du soutien en cas de dépendance est surtout la conséquence d'un problème de financement. Un problème qui ne date pas d'hier, puisque les trois derniers chefs d'État ont fait la promesse d'y remédier, avant de refermer les dossiers. Entre temps, les soucis vont s'accentuer, si l'on se réfère à un paramètre démographique particulier. En effet, l'augmentation du nombre de personnes âgées est de nature à amplifier les besoins d'assistance.


Jean-Paul Benoit, président de la Mutualité Française Paca, prône la mise en place d'un nouveau système, basé sur la solidarité nationale.

Inventaire des dispositifs existants

L'APA (Allocation personnalisée d'autonomie) figure parmi les dispositifs déjà mis en place pour améliorer la qualité de la prise en charge de la dépendance. Délivré par les Conseils départementaux, ce dispositif est parfaitement taillé pour mener à bien un projet d'accompagnement des personnes dépendantes.

L'APA n'est toutefois pas épargnée par les problèmes de financement. Une situation qui nourrit le clivage entre les départements. En effet, ceux qui ne disposent pas assez de ressources ne peuvent pas réajuster le système, suivant l'évolution des attentes.

Les propositions de Jean-Paul Benoit

Le dirigeant de la Mutualité Française Paca propose de miser sur la solidarité nationale, pour mettre en place un régime universel égalitaire. À l'instar de l'APA, ce nouveau dispositif sera garanti par le financement public, comprendre par cela les impôts. Sa mise en place s'accompagne surtout d'une réorganisation des procédures. L'opération s'assimile à la création d'une nouvelle forme de Sécurité sociale offrant un même niveau de couverture sur tout le territoire national.

Jean-Paul Benoit est toutefois conscient que ce plan de financement ne peut pas couvrir l'ensemble de la prise en charge de la dépendance. Il suggère ainsi l'instauration d'un système complémentaire solidaire. Il s'agit ici d'une assurance dépendance obligatoire élaborée sur le modèle des risques naturels. D'après ses explications :

En souscrivant une assurance habitation, nous cotisons obligatoirement pour les risques naturels, dont la somme est ensuite reversée à une caisse commune.