La digitalisation du système de santé divise les infirmiers
un service de meilleurtaux.com

La digitalisation du système de santé divise les infirmiers

Les avancées technologiques ont un impact significatif sur l’ensemble des secteurs d’activités. Celui de la santé n’est pas épargné. Consciente de ses missions de prise en charge des professionnels de santé, la MACSF a voulu connaître les avis des infirmiers sur le sujet. Ces derniers jouent effectivement un rôle majeur dans le soin et l’accompagnement des patients.

Digitalisation système santé divise

Une étude réalisée par la MACSF (Mutuelle d'assurances du corps de santé français) a permis d'en savoir plus sur le métier d'infirmier, ainsi que sur ses évolutions et perspectives. Elle a été menée auprès de 8 000 infirmiers, en leur qualité de pilier majeur de la prise en charge des patients, d'autant que la grande majorité de ces professionnels de santé redoutent la déshumanisation du soin et des hôpitaux. À noter que plus de 80% des répondants sont membres de la gent féminine.

Cette enquête arrive à point nommé, à l'heure où le virage digital impacte significativement le métier. La MACSF se propose surtout d'accompagner les infirmiers dans cette épreuve cruciale. Fondée en 1935, cette société d'assurance mutuelle est dédiée essentiellement à ceux qui exercent dans le domaine de la santé. Son siège social se trouve à La Défense.


2030, année de tous les changements

À l'horizon 2030, 93% des infirmiers pensent qu'ils seront davantage sollicités. Ils sont surtout 92% à être convaincus de se voir attribuer plus de travaux de coordination. Près de 9 professionnels sur 10, appartenant à ce second groupe, estiment que les médecins leur confieront plus de responsabilités.

2030 serait aussi l'année des robots. En tout cas, plus de 6 étudiants infirmiers sur 10 prévoient de devoir composer au quotidien avec ces derniers. Bien qu'ils s'apprêtent à relever le défi, 78% de ceux déjà en exercice restent sceptiques, quant à la performance des robots. Ils sont, en effet, convaincus que ces derniers ne seront pas en mesure d'assurer certains actes, comme les prises de sang, par exemple. Quelque 77 % essayent même déjà d'évaluer les conséquences d'une panne informatique ou des problèmes de connexion Internet, sur les procédures de prise en charge en grande partie digitalisées.

Une poignée d'optimistes

Malgré le scepticisme ambiant, une poignée d'infirmiers est plutôt optimiste à l'idée de bénéficier de l'assistance de tout un arsenal d'outils innovants et performants, dans l'exercice de leur métier. Ils aspirent surtout à pouvoir consacrer plus de temps à leurs activités principales. En effet, d'ici 2030, il est tout à fait probable de voir des robots assurer le transport des patients à travers divers services médicaux. Prise de tensions artérielles, contrôle du diabète, dressage d'ordonnances… autant de responsabilités qui n'auront plus de secret pour ces dispositifs avant-gardistes.

En déléguant les tâches secondaires aux robots, les infirmiers gagneront à coup sûr en sérénité, dans l'exécution de leur travail. Des retombées pécuniaires sont même susceptibles de s'ajouter à leurs avantages, dans le sens où ils pourront réajuster les garanties associées à leurs mutuelles santé.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)