L’assurance au comportement a du mal à se faire une place sur le marché
un service de meilleurtaux.com

L’assurance au comportement a du mal à se faire une place sur le marché

Disponible en France depuis quelques années, l’assurance connectée et individualisée est un concept qui revient assez cher aux assureurs. Coûteuse pour ces derniers et boudée par les automobilistes, elle est également encore loin de gagner sa place sur le marché bien que d’autres assureurs aient récemment décidé de lancer leurs offres.

Assurance connectée individualisée comportement

Un système qui coûte cher aux assureurs

Le principe de l'assurance au comportement repose sur l'utilisation d'un boîtier connecté qui permet d'enregistrer diverses données relatives à l'attitude au volant. Les informations collectées vont permettre d'ajuster les garanties proposées par le contrat d'assurances auto aux besoins et attentes de chacun.

Toutefois, les conducteurs ne sont pas très enthousiastes pour investir dans un gadget supplémentaire en plus des sommes qu'ils doivent payer pour leur assurance.

Les assureurs sont donc tenus de fournir l'appareil à leurs clients. De plus, afin de gagner de nouveaux clients et fidéliser ceux qui sont déjà acquis, ils assortissent ce produit de divers avantages, notamment la réduction des primes ou la possibilité de bénéficier de remises.


Par ailleurs, le concept de voiture connectée étant adopté par les constructeurs, les générations suivantes de véhicules disposeront sûrement d'un outil de collecte de données. Et si les automobilistes devaient encore mettre la main à la poche pour disposer de cet équipement, le coût total de l'assurance risquerait d'être particulièrement élevé.

Une offre peu populaire après plusieurs années d'existence

Grâce aux principes de l'assurance au comportement, les risques et les primes sont individualisés en fonction des données recueillies par les boîtiers placés dans les véhicules. Bien qu'elle soit disponible auprès de divers assureurs depuis 2015, et destinée à attirer rapidement les propriétaires de voiture, elle est loin d'avoir atteint les objectifs prévus pour elle. Sur les 30 millions d'autos enregistrées en France, environ 30 000 sont assurées avec ce type d'offre.

Le « pay how you drive » (payez moins en conduisant mieux) ou le « pay as you drive » ou « pay when you drive » (payez moins en roulant moins) peut aussi coûter particulièrement cher aux victimes du vol de leur voiture ou de plusieurs accidents. Leur prime risque en effet d'être salée, un autre élément qui va également jouer en sa défaveur.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €