Les banques sont de moins en moins enclines aux transferts de crédit
un service de meilleurtaux.com

Les banques sont de moins en moins enclines aux transferts de crédit

Les taux de crédit immobilier ont chuté à 1,47% en avril, selon l’Observatoire du Crédit Logement/CSA. Le transfert de crédit pourrait alors être plus qu’intéressant pour les emprunteurs, dans la mesure où les taux devraient remonter à moyen terme. Mais les banques y voient d’importantes pertes, c’est pourquoi elles vont probablement être moins enclines à proposer cette option à leurs clients.

Les banques sont de moins en moins enclines aux transferts de crédit

Transférer un crédit est une opération qui peut s’avérer intéressante pour les emprunteurs. Ainsi, ils peuvent revendre leur habitation achetée à crédit et financer l’acquisition d’une nouvelle avec le même crédit immobilier : le même taux, les mêmes conditions de garantie et les mêmes taux d’assurance-crédit. Cependant, le contexte n’encourage plus tellement les banques à accepter ce transfert de crédit. En effet, les taux sont actuellement descendus à un niveau bas, si bien que les probabilités d’une hausse à moyen terme sont importantes. Les banques risquent fort de perdre au change en cas de transfert de crédit.

De moins en moins de banques proposent le transfert de crédit

Seules quelques banques régionales et quelques banques en ligne ou encore des établissements spécialisés proposent aujourd’hui la possibilité de transférer un crédit immobilier. En effet, bien des enseignes ont annoncé leur renoncement à cette offre.

La raison est simple : les marges qu’elles prennent sur les crédits immobiliers deviennent moindres voire négatives dans certains cas. Cela dépend essentiellement des variations de taux sur le marché. Et pourtant, la tendance des taux de crédit a été baissière depuis juin 2017. En décembre 2017, le taux de crédit immobilier a été à 1,51%. En mars 2018, il est descendu à 1,48%. La tendance s’est poursuivie en avril 2018, avec un chiffre tombé à 1,47%.

Souscrire un crédit immobilier à ce moment précis pourrait alors être intéressant pour les emprunteurs, notamment si c’est pour transférer ledit crédit à moyen terme, lorsque les taux seront remontés.

Les variations de taux constituent un risque pour les banques

Pour les emprunteurs, les avantages sont non négligeables. Cette opération leur permet de revendre leur habitation au moment le plus opportun, tout en profitant des conditions de crédit antérieures : une assurance-crédit avantageuse, des taux d’intérêt très bas, etc. Concrètement, ils n’auront alors plus qu’à déménager et à s’occuper de formalités telles que l’assurance maison.

Il faut savoir que les taux de crédit immobilier et les prix de la pierre sont souvent en étroite corrélation, suivant la loi de l’offre et de la demande. Lorsque les prix sont bas, les taux de crédit courent à la hausse et inversement.

Le transfert de crédit permet alors d’acheter à un moment où les prix sont bas, sans pour autant accepter des taux de crédit en vigueur, souvent plus élevés. En effet, les conditions à appliquer seront celles du crédit anciennement contracté, qui ne correspondent pas forcément avec les réalités du marché.

Si c’est le cas, l’emprunteur va indubitablement y gagner beaucoup. Pour les banques par contre, il peut être difficile de s’y retrouver.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (470 avis clients sur Avis-Vérifiés)