Seuls 5 à 6% des animaux de compagnie sont assurés en France
un service de meilleurtaux.com

Seuls 5 à 6% des animaux de compagnie sont assurés en France

Comme tout contrat, celui d’une assurance pour animaux de compagnie nécessite une étude préalable. Pour bénéficier d’une couverture efficace, il est judicieux de se pencher sur les différentes clauses, même si le paramètre financier semble souvent le plus important. Voici alors ce qu’il faut savoir sur ce type de contrat.

Seuls 5 à 6% animaux de compagne assurés en France

Les parts de marché des assurances pour animaux augmentent chaque année. En France, il s’agit d’un secteur qui pèse 200 millions d’euros tous les ans. Les statistiques montrent que davantage de Français se mettent à assurer leurs animaux de compagnie, même s’ils sont encore loin d’être aussi nombreux que leurs homologues européens.

Si en Scandinavie, 60% des animaux de compagnie sont assurés, l’Allemagne affiche un taux de 25%. En France, seuls 5 à 6% des animaux de compagnie bénéficient d’une assurance (600 000 à 700 000 animaux). Il faut rappeler qu’une telle assurance évite pourtant aux propriétaires d’animaux de compagnie de s’acquitter d’une lourde facture en matière de soins au cas où il arrive malheur à leurs compagnons.


Quelle prise en charge, à quel prix ?

Les tarifs des assurances d’animaux de compagnie affichent une disparité importante, selon les enseignes et les profils des animaux. Par ailleurs, la prime mensuelle des contrats peut varier entre 5 à 50 euros, voire plus.

Mais en règle générale, tout dépend de la couverture que l’on souhaite offrir aux animaux. Par exemple, les primes d’assurance tournent autour de 30 euros pour pouvoir bénéficier des remboursements de 80% des frais de soins, notamment ceux liés aux accidents, aux maladies ou encore aux vaccins. Pour prétendre à un remboursement à 100%, il faut s’attendre à des primes mensuelles qui atteignent la barre de 60 euros.

L’âge de l’animal, un critère essentiel

Dans le domaine de l’assurance santé, l’âge est un critère important. C’est une réalité qui s’applique tant pour les contrats d’assurance santé des humains que pour les animaux de compagnie. La raison est simple : les compagnies d’assurance évaluent le risque que présente chaque assuré avant de lui proposer un contrat.

Concernant les hommes, les profils plus jeunes bénéficient de conditions plus intéressantes tandis que les personnes âgées doivent payer une prime plus chère. Pour les animaux de compagnie par contre, les assureurs ne sont pas aussi souples. Peu d’enseignes sont enclines à assurer un animal atteignant l’âge de 10 ans voire plus. Il est donc important de souscrire un contrat d’assurance animaux de compagnie tant que ces derniers sont en bas âge et en bonne santé.


Les différentes clauses à voir de près

Comme tout contrat, celui d’une assurance pour les animaux de compagnie mérite qu’on examine les différentes clauses afin d’en connaître tous les détails. Par exemple, il faut savoir que la plupart des compagnies d’assurance ne couvrent pas les soins liés aux maladies congénitales. Et pourtant, certaines races de chiens ou de chats possèdent des prédispositions pour en avoir.

Par ailleurs, il faut également étudier les plafonds de couverture ainsi que les délais de carence et de franchise. Ces éléments conditionnent l’intérêt réel de la couverture santé de l’animal.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (498 avis clients sur Avis-Vérifiés)