Les dommages causés par l’épisode orageux de mai 2018 évalués à 430 millions d’euros
un service de meilleurtaux.com

Les dommages causés par l’épisode orageux de mai 2018 évalués à 430 millions d’euros

Entre le 25 mai et le 14 juin, la France a subi plusieurs épisodes orageux très violents ayant provoqué des foudroiements, des coulées de boue, des incendies, des inondations, des coupures d’électricité, des destructions de véhicules, des pertes pour de nombreux commerces et entreprises. 214 000 sinistres ont ainsi été recensés à travers le pays, pour une facture totalisant 430 millions d’euros selon la Fédération Française de l’Assurance (FFA).

Les dommages causés par l’épisode orageux de mai 2018 évalués à 430 millions d’euros

Une protection incluse dans tous les contrats d'assurance de dommages

Heureusement pour les victimes de ces événements, tous les contrats d'assurance de dommages comportent une garantie catastrophes naturelles. Ainsi, s'ils ont souscrit une assurance multirisque habitation ou multirisque professionnelle, une clause prévoit une indemnisation dans une situation de ce type. Quant aux propriétaires des véhicules abîmés, ils sont couverts par la garantie dommages tous accidents de leur contrat d'assurance voiture.

Cette prise en charge sera mise en œuvre pour les assurés résidant dans les communes ayant fait l'objet d'un arrêté publié dans le Journal officiel et portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.


Une couverture spécifique pour les grandes cultures

Les aléas climatiques ont tout particulièrement affecté les agriculteurs. Des milliers d'hectares de vignes ont été détruits par les pluies de grêle, tandis que l'excès d'eau causé par les pluies torrentielles a eu des conséquences lourdes pour les cultures de blé, de colza et d'orge).

Dans leur cas, ce sont les dispositions des contrats multirisques climatiques sur récolte (MRC) et des contrats d'assurance grêle qui s'exercent.

Les assureurs mobilisés auprès de leurs clients

D'après le président de la fédération, Bernard Spitz, les assureurs se mobilisent d'ores et déjà auprès de leurs adhérents sur leurs territoires respectifs pour évaluer les dégâts et les aider à remettre leurs biens en état, et/ou à reprendre leur activité professionnelle.

En parallèle, ils travaillent en étroite collaboration avec les pouvoirs publics afin de moderniser les règles relatives aux catastrophes naturelles. Les objectifs sont multiples : promotion d'une culture de la prévention ; simplification du système des franchises pour les particuliers et définition de plafonds pour les professionnels ; généralisation de la prise en charge des frais de relogement. Des propositions sont attendues pour fin 2018.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €