Les incertitudes du marché de l’automobile pour le deuxième semestre 2018
un service de meilleurtaux.com

Les incertitudes du marché de l’automobile pour le deuxième semestre 2018

Au premier semestre 2018, les ventes de voitures ont bien progressé (+ 4,7%), mais la majorité des constructeurs ne sait pas trop comment le secteur va réagir au vu des évolutions règlementaires qui sont prévues. Le WLTP, nouveau protocole européen de contrôle, risque effectivement de faire ralentir cette hausse.

Les incertitudes du marché de l’automobile pour le deuxième semestre 2018

Les constructeurs se montrent prudents

Les constructeurs et les compagnies d'assurance automobile attendent avec impatience de voir les conséquences de l'entrée en vigueur du WLTP au mois de septembre. Ce protocole plus sévère que le précédent va entraîner de nombreuses incertitudes et certains fabricants ont même arrêté leur production afin de mettre en place les changements qui s'imposent pour respecter les nouvelles normes.

Ainsi, le CCFA (Comité des Constructeurs français d'automobiles), qui prévoit une diminution des ventes au cours du second semestre, a maintenu sa prévision d'une hausse de 2 % sur l'ensemble de l'année. En effet, certaines marques ont de fortes probabilités de ne pas pouvoir envoyer les nouveaux véhicules à temps pour une commercialisation avant la fin 2018 et il semble également que les organismes d'homologation soient un peu pris au dépourvu.


Un protocole de contrôle plus proche de la réalité

Après le scandale de Volkswagen qui avait triché sur les chiffres d'émission de gaz à effet de serre de la plupart de ses modèles, l'Europe a pris la décision de renforcer les contrôles dans le but qu'ils soient plus proches des conditions de conduite sur route pour parer à toutes nouvelles tentatives de trucage. Ainsi, le WLTP sera plus long que son prédécesseur, le NEDC. Les tests seront plus fréquents et concerneront l'ensemble des équipements.

À terme, il sera complété par un test en condition réelle sur route, RDE, ce qui devrait empêcher quiconque de passer au travers des mailles du filet. Ces évolutions provoquent donc de nombreuses incertitudes pour le marché de l'automobile et même les constructeurs qui ont réalisé de fortes progressions en début d'année, comme Renault, tablent sur une légère baisse, voire une stagnation de leur activité pour le deuxième semestre.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €