Un nouveau standard pour l’homologation de la consommation des véhicules
un service de meilleurtaux.com

Un nouveau standard pour l’homologation de la consommation des véhicules

Désormais, la mesure des émissions de polluants et de consommation des véhicules s’effectue suivant la méthode WLTP. Comparé à la norme actuelle, la NEDC qui est en vigueur depuis les années 80, ce nouveau mode de calcul utilise des valeurs plus proches de la réalité, permettant ainsi aux conducteurs de disposer d’informations beaucoup plus fiables.

Un nouveau standard pour l’homologation de la consommation des véhicules

Un standard d'homologation plus réaliste

Dans le cadre du WLTP, la mesure des émissions de polluants et de la consommation des voitures pour leur homologation se déroule dans des conditions de conduite plus proches de la réalité.

Toujours en laboratoire, le test s'effectue désormais sur une distance de 23,25 km contre 11 km dans le cycle NEDC, à une plus grande vitesse (46,5 km/h contre 34 auparavant), et sur une période plus longue (30 min contre 20) comprenant quatre phases dynamiques, avec une vitesse maxi fixée à 131 km/h contre 120.

Aussi, le test de la motorisation tient compte des équipements de l'auto, tant de la configuration de base que des options disponibles, plus particulièrement des fonctionnalités qui influent sur la consommation, comme la climatisation.


Ce nouveau mode de calcul prend également en considération l'effet de l'utilisation des énergies alternatives sur l'autonomie et les consommations des véhicules.

Généralisation de la norme à partir de l'année prochaine

Plus sévère, le cycle WLTP fait ressortir des chiffres, certes, 25 % plus élevés, mais qui offrent un aperçu plus réaliste des consommations et des émissions de polluants des véhicules en conduite normale.

Accueillie comme une bonne nouvelle, l'entrée en vigueur de ce nouveau standard pose toutefois problème. En effet, la norme NEDC demeure applicable jusqu'à fin 2018. Ainsi, les deux modes de calcul vont coexister, alors qu'ils ne sont pas directement comparables. L'homologation WLTP ne sera applicable à tous les modèles existants qu'à partir de 2019.

Autre conséquence de ce nouveau standard : le mode de calcul du malus écologique. De l'avis des experts, il convient de l'adapter au cycle WLTP afin d'éviter qu'il devienne trop pénalisant. D'autres questions viennent également en tête, notamment en ce qui concerne les effets de cette nouvelle norme sur les tarifs de l'assurance voiture.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €