L’assurance logement en Bretagne reste la moins onéreuse
un service de meilleurtaux.com

L’assurance logement en Bretagne reste la moins onéreuse

C’est bien connu, la souscription d'un contrat d’assurance dépend essentiellement du profil de l’assuré et du niveau de risques inhérents. En termes d’assurance logement, les assureurs prennent en considération la nature du bien immobilier, sa surface mais aussi sa localisation. Par exemple, la Bretagne affiche les meilleurs tarifs du marché, que ce soit pour l’assurance appartement ou pour l’assurance maison.

L’assurance logement en Bretagne reste la moins onéreuse

Outre la responsabilité civile, l'assurance habitation couvre la propriété et les biens qui s'y trouvent. Il est donc important de trouver le meilleur compromis entre garanties efficaces et primes d'assurance moins élevées. En effet, c'est la Bretagne qui se distingue des autres régions.

Que ce soit en termes d'assurance appartement ou de maisons individuelles, les tarifs y sont largement moins onéreux. Les écarts entre les régions peuvent parfois frôler la centaine d'euros pour des biens de même superficie et de même nature. Voyons alors en détail ces disparités régionales ainsi que les raisons qui les expliquent.

La Bretagne est la région la moins chère

Habiter en Bretagne présente d'innombrables avantages. Entre autres, on y bénéficie des primes d'assurance habitation les plus faibles. Par exemple, y assurer un appartement dont la superficie est située entre 60 et 90 m2 coûte en moyenne 142 euros.


Les maisons individuelles sont les plus onéreuses à assurer en Bretagne, mais les tarifs y afférents sont toujours largement inférieurs comparés aux autres régions en France. En effet, une maison de 90 à 130 m² s'assure à 197 euros par an en Bretagne.

L'Île-de-France, la région PACA et l'Occitanie forment le trio de tête

Cette assurance maison en Bretagne est 47% moins élevée qu'en Île-de-France, où les tarifs annuels sont à 291 euros en moyenne. Les appartements franciliens, quant à eux, s'assurent à 236 euros par an en moyenne. Les assurances habitation de cette région s'avèrent les plus élevées.

L'Île-de-France est suivie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), tandis que l'Occitanie figure en troisième place dans le classement des régions les plus onéreuses en matière d'assurance habitation.

Des critères qui évoluent avec le temps

Comme toutes les assurances, celle correspondant à l'habitation est évaluée selon le niveau de risque que présentent l'assuré et son logement. La prime d'assurance est donc liée directement aux statistiques d'insécurité dans la région et/ou la ville, à la nature du bien, mais aussi à sa valeur.

C'est la raison pour laquelle les biens immobiliers se trouvant dans la région PACA sont généralement assurés dans la fourchette haute des primes : ils incluent les piscines, les jardins avec des plantes rares, etc.

Mais les critères d'évaluation de ces risques évoluent avec le temps. Prenons le cas de la région toulousaine qui est désormais soumise à des primes d'assurance habitation élevées en raison de la grande quantité de grêle qui s'y est abattue en 2009, causant de très nombreux dégâts. On peut alors s'attendre à ce que les primes d'assurance s'orientent également à la hausse dans les régions où les fortes tempêtes récentes ont fait des ravages.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)