Carte Blanche Partenaires alerte sur l’impact de la baisse du plafond de remboursement des montures
un service de meilleurtaux.com

Carte Blanche Partenaires alerte sur l’impact de la baisse du plafond de remboursement des montures

Après l’application de la réforme « 100% santé », l’augmentation des importations asiatiques risquera de mettre la filière visuelle en péril. La faible maîtrise des coûts liés à la conception et à la distribution des montures Origine France Garantie (OFG) et Made in France (MIF) n’aide pas. Face à ce contexte, Carte Blanche Partenaires met le ministère de l’Industrie en alerte face aux risques de plafonnement du remboursement des montures. Qu’en est-il du point de vue ministériel sur ce point ? Quelles actions envisage-t-il pour sauver la filière française ?

Carte Blanche Partenaires alerte sur l’impact de la baisse du plafond de remboursement des montures

La nouvelle réforme du système de santé, qui prendra effet avant la fin du quinquennat, permettra aux populations de ne plus avoir à consacrer de l'argent aux soins optiques. Mais cela va s'accompagner d'une baisse du plafond de remboursement des montures.

Celui-ci passe de 150 à 100 euros. Donc, si les assurés veulent se faire rembourser intégralement, ils doivent opter pour des montures qui coûtent 100 euros au plus. En effet, cette mesure risquerait d'entraîner une baisse de la demande des montures OFG et MIF, dont les prix excèdent le plafond de remboursement.

Selon Carte Blanche Partenaires, le gouvernement doit prendre des mesures afin d'assurer la pérennité de la filière visuelle en France.


La filière visuelle est menacée par les risques de plafonnement des remboursements

Le réseau de soins en santé visuelle, dont notamment Carte Blanche Partenaires, alerte le gouvernement sur les effets irrémédiables qui pourraient découler du plafonnement du remboursement des montures.

Par conséquent, les Français seront réticents vis-à-vis du paiement du reste à charge, ce qui conduirait à une réduction de la demande en montures, et donc à l'éventuelle suppression de nombreux emplois. Concernant les seules gammes de montures MIF et OFG (baptisées « 1796 »), la filière compte près de 150 emplois.

Une économie de 100 à 150 euros par rapport à la chaîne de distribution classique

On dénombre environ 130 entreprises françaises qui œuvrent dans la fabrication de montures. Les usines implantées dans le berceau historique des lunetiers français conçoivent deux millions de montures par an. Aujourd'hui, le prix de fabrication des montures varie entre 150 et 180 euros pour les MIF et entre 250 et 300 euros pour les OFG.

Afin de rentabiliser la chaîne de distribution et de convenir d'un tarif compétitif avec les fabricants, Carte Blanche Partenaires, en tant que collaborateur privilégié des mutuelles santé, a repensé le processus. Il a misé sur la création d'une association à but non lucratif, qui intervient en tant que centrale d'achat.


Depuis, il en découle des montures MIF de 110 euros au plus, et des montures OFG à 140 euros, ce qui représente une économie de 100 à 150 euros, en comparaison avec à la chaîne de distribution classique.

Le prix des montures OFG toujours supérieur au montant des remboursements

Malgré l'économie réalisée sur les coûts de distribution des montures MIF et OFG, les sommes allouées à la fabrication et à la logistique augmentent considérablement les prix. Ainsi, celles-ci sont portées à un montant supérieur au plafond de remboursement pour les montures OFG.

Face à cette situation, les Français risquent de trouver les montures OFG moins intéressantes, en raison du reste à charge qu'ils devront éventuellement débourser. En effet, ce reste à charge s'élève à 45 euros pour les montures 1796 et à 150 euros pour les autres montures OFG provenant de la chaîne de distribution classique.

Si les commandes diminuent, cela risquerait de menacer les 150 emplois concernés par la fabrication des montures 1796. Déjà que la filière recourt à la délocalisation pour obtenir plus de marges.

Par ailleurs, les lunetiers français pourraient être concurrencés par les entreprises qui importent des montures depuis l'Asie. Là où les processus de fabrication sont moins regardants et les conditions de travail moins surveillées.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)