Le diesel n’est plus vraiment en odeur de sainteté sur le marché des flottes
un service de meilleurtaux.com

Le diesel n’est plus vraiment en odeur de sainteté sur le marché des flottes

On sait que l'industrie automobile française se portait plutôt bien au cours du premier semestre 2018. C’est valable aussi bien pour le marché des voitures pour particuliers que celui des flottes professionnelles. Curieusement, on remarque que ces dernières années, de plus en plus d’entreprises délaissent le diesel pour l’essence et les énergies alternatives.

Le diesel n’est plus vraiment en odeur de sainteté sur le marché des flottes

Le diesel ne cesse de reculer

La valse des énergies bat son plein sur le marché des flottes d'entreprises. Les campagnes de diabolisation du moteur diesel commencent surement à porter leurs fruits ; les voitures fonctionnant au gazole ont en effet eu moins de succès au cours des six premiers mois de l'année.

Certes, le recul est encore assez moindre, mais ce qui interpelle le plus, c'est la progression enregistrée par les autres types de motorisations (essence, électrique….).

417 874 véhicules particuliers et utilitaires légers ont été vendus entre janvier et juin 2018, dont 336 825 roulent au gazole. Ce chiffre parait certainement énorme, mais c'est déjà une belle avancée par rapport à la même période de l'année dernière. Au premier semestre 2017, sur les 402 937 voitures nouvellement immatriculées, 343 059 étaient des diesels, soit un repli de -1,8 %.


La différence est d'autant plus flagrante si l'on tient compte de l'évolution des parts de marché du diesel. Le pourcentage est tombé à 80,6 %, contre 85,1 % un an plus tôt.

Les moteurs à essence et électrique enclenchent la vitesse supérieure

Le recul du diesel profite bien évidemment aux autres énergies. Les ventes de voitures à essence, par exemple, ont augmenté de +33,4 %, avec 60 894 unités écoulées.

Là où le diesel fait un peu de la résistance, c'est dans le segment des VUL (Véhicules Utilitaires Légers) où il enregistre une timide hausse de +0,2 %.

Du côté des flottes d'entreprises, le diesel est également en perte de vitesse avec 172 431 unités vendues au cours du 1er semestre 2018, contre 178 962 en 2017.

Et le classement par marque, ça donne quoi ?

Dans le classement des meilleures ventes, les constructeurs français tirent leurs épingles du jeu. Et c'est Renault qui s'illustre le mieux, puisque la marque au losange a écoulé 63 694 voitures. Elle doit ce succès en grande partie à sa gamme Clio.

Peugeot arrive en deuxième position. Les chiffres dévoilés par la marque au lion révèlent que, sur la même période, 58 785 véhicules ont été commercialisés. Cette fois, les produits phares sont la 3008 (19 820 unités vendues) et la 308 (12 462 ventes).

À noter : ceux qui prévoient de souscrire une assurance Peugeot peuvent utiliser notre comparateur d'assurances auto en ligne pour trouver les offres les plus adaptées à leurs profils.

Pour compléter le podium, c'est encore un constructeur français qui réalise la meilleure performance, à savoir Citroën avec ses 20 588 ventes.

Enfin, le Top 10 est composé respectivement de Volkswagen, Ford, Mercedes-Benz, Audi, BMW, Fiat et Toyota.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €