Une voiture autonome ressemblant à une moto est actuellement testée à Pékin
un service de meilleurtaux.com

Une voiture autonome ressemblant à une moto est actuellement testée à Pékin

Le lancement du Gyrocar est prévu pour 2020. Le Gyrocar, c’est cette voiture électrique qui imite étrangement les carrosseries d’une moto et d’une capsule spatiale. Qui l’aurait cru ? C’est pourtant ce que teste actuellement la société Beijing Lingyun Intelligent Technology Co en Chine. Créé par l'ingénieur chinois Zhu Lingyun, cet engin futuriste peut être contrôlé par le biais d’un smartphone.

Une voiture autonome ressemblant à une moto est actuellement testée à Pékin

Une voiture électrique qui ne possède que deux-roues vient d'être créée à Pékin. Pour la concevoir, l'ingénieur chinois s'est inspiré de la Ford Gyron, qui a été présentée pour la première fois au public dans les années 70. Sachant que ce concept-car de Ford ne fut jamais vendu ni reproduit, son successeur va tenter de percer le marché dans quelques années.

Zhu Lingyun est persuadé de la place qu'occupera son véhicule dans le transport urbain. Selon lui, cette voiture électrique à deux-roues sera pratique à conduire dans le trafic, sans parler de l'économie d'énergie qui découle de son utilisation.

Une voiture autonome révolutionnaire s'inspire de la Ford Gyron

Il y a plus d'un siècle, les voitures dotées de deux-roues ont été mises sur le marché, mais sans résultat. Les consommateurs ont opté pour une structure plus stable et plus spacieuse, comme celle de la voiture que le commun des mortels utilise aujourd'hui.

Zhu Lingyun a réussi son pari puisque son Gyrocar s'est révélé stable et plus agile qu'une voiture classique lors des essais. En effet, elle est aussi maniable qu'une moto pour contourner les virages. L'engin sera-t-il la voiture électrique du futur ? En tout cas, l'ingénieur chinois estime avoir réalisé les opportunités que pourrait procurer la technologie de Gyron au transport urbain du futur.

Stable et pratique pour être apprécié des consommateurs

Le prototype 1703 du Gyrocar peut se déplacer de façon autonome sur la route, tout en étant contrôlé par une souris d'ordinateur et un écran. Pour que sa circulation soit possible, encore faut-il que le gouvernement chinois délivre un permis à la compagnie.

Autre problème : il reste à savoir comment assurer le véhicule, puisque l'assurance pour ce type de voiture gyroscopique n'existe pas encore en Chine. Au Royaume-Uni, c'est l'assurance deux-roues qui prévaut.

Voici les caractéristiques de cette voiture électrique sans volant, ni pédale d'accélération, conçue par Beijing Lingyun Intelligent Technology Co :

  • dimensions : près de trois mètres de long et un mètre de large ;
  • portée : 100 kilomètres avec une seule charge ;
  • nombre de siège : un seul avec des portes qui s'ouvrent des deux côtés (la conception d'une version pour deux personnes est en cours de réflexion) ;
  • système de maintien : des roues rétractables qui stabilisent le véhicule à l'arrêt et un gyroscope sous le siège.

Levée de fonds de 26 millions d'euros pour une production de masse

Étant donné que l'entreprise compte produire des Gyrocars en masse, elle demande une levée de fonds de près de 26 millions d'euros auprès des investisseurs. Dans cette démarche, Zhu Lingyun prévoit la construction d'une usine dédiée.

L'ingénieur n'aura pas de difficulté à trouver cet investissement supplémentaire puisque la valeur de la société est actuellement estimée à 51,6 millions d'euros. D'ailleurs, un montant de 8,6 millions d'euros a déjà été investi par des grands groupes, comme Sequoia Capital et Hillhouse Capital Group, il y a trois ans.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)