Les véritables causes de la mortalité sur les réseaux routiers
un service de meilleurtaux.com

Les véritables causes de la mortalité sur les réseaux routiers

En l’espace de 18 ans, les efforts fournis par la Sécurité routière ont permis de réduire de moitié le nombre de décès sur la route. Mais les chiffres publiés par l’Association des autoroutes françaises (Asfa) sont inquiétants. Ils révèlent que, l’année dernière, 150 accidents mortels ont occasionné le décès de 166 personnes. Ils sont arrivés malgré les bandes de bitume lisses et les hauts grillages installés le long des voies, pour éviter les traversées d’animaux. Quelles sont alors les véritables causes de la mortalité sur les réseaux routiers ?

Pourquoi les accidents mortels continuent-ils de se multiplier sur les routes ?

Huit millions de Français continuent à consulter leur smartphone au volant, en dépit de la prolifération des messages de prévention à ce sujet. Par ailleurs, plus de 350 personnes auraient encore survécu si elles avaient attaché leur ceinture de sécurité pendant le trajet en voiture.

Le délégué interministériel à la Sécurité routière reconnaît qu'il est difficile d'agir directement sur le comportement des conducteurs et des usagers. C'est l'une des raisons pour laquelle de nombreuses voitures sont actuellement équipées de technologies embarquées.

Celles-ci sont utilisées pour prévenir par exemple le manque de vigilance. Mais cela suffira-t-il pour limiter les accidents de la route ? L'Asfa épluche, dans son étude, toutes les causes des accidents mortels.


Les mauvaises habitudes au volant persistent

Parmi les principales sources d'accidents de la route figurent les excès de vitesse, la conduite en état d'ivresse et l'état de somnolence engendré par la fatigue. Y sont également incluses les manœuvres dangereuses ainsi que l'inattention.

Mais l'Asfa alerte surtout sur le fait que les conducteurs (et les passagers) continuent d'adopter des comportements inappropriés sur la route.

La Sécurité routière s'engage particulièrement dans la lutte contre l'usage du smartphone au volant

42% des accidents liés à l'inattention sont provoqués par des conducteurs âgés entre 18 et 24 ans. Cette catégorie de personnes manifeste un fort attachement pour les appareils numériques (dont notamment le smartphone). La souscription d'une assurance tous risques permettrait d'éviter les accidents mortels causés par l'imprudence. En outre, 61% des conducteurs de moins de 35 ans lisent des SMS pendant qu'ils conduisent.

Certaines personnes n'ont pas l'habitude de boucler leur ceinture de sécurité durant leur trajet. En effet, Asfa mentionne que 26% de ceux qui ont succombé à leurs blessures, à la suite d'un accident sur la route ne l'ont pas fait. Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière, considère cela comme étant un problème générationnel.

En outre, le pourcentage d'accidents causés par l'état d'ivresse ou la prise de drogues et de médicaments atteint 25%. Les conducteurs sont surtout des hommes de moins de 35 ans qui roulent pendant la nuit et pendant les week-ends.


Radars, technologie embarquée… ce ne sont pas les mesures de sécurité qui manquent

Les mauvaises habitudes au volant émergent actuellement. Pourtant, les mesures incitant à adopter les bonnes pratiques sont légion :

  • Installation de technologies (systèmes de freinage d'urgence, régulateurs de vitesse…) dans des véhicules autonomes 
  • Mise en place de radars pouvant flasher les conducteurs qui dépassent la vitesse maximale autorisée ou qui roulent trop près de la voiture qui les précède 
  • Élaboration de campagnes de prévention visant à sensibiliser la population sur les risques d'accidents de la circulation.  

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €