Le mois de juillet a été fructueux pour les constructeurs automobiles en France
un service de meilleurtaux.com

Le mois de juillet a été fructueux pour les constructeurs automobiles en France

En France, le Comité français des constructeurs automobiles a annoncé que les immatriculations de voitures neuves ont connu une hausse de 18,9% d’une année à l’autre au mois de juillet. Voilà une nouvelle qui a fait le bonheur des constructeurs. Ils restent toutefois prudents au cours du second semestre de l’année 2018.

Le mois de juillet a été fructueux pour les constructeurs en France

Au mois de juillet 2018, les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 18,9%, comparativement à l'année dernière, durant la même période. Ce constat ressort en effet des chiffres publiés récemment par le Comité français des constructeurs automobiles. Ce mois de juillet a comptabilisé 175 396 nouvelles immatriculations.

Depuis le début de l'année, les ventes sont donc en progression de 6,1%, ce qui s'annonce prometteur pour les constructeurs. Dans le détail, c'est le groupe français PSA (Peugeot, Citroën) qui présente la plus forte hausse du marché avec une croissance moyenne à deux chiffres, soit 28,2%. Qu'il y a-t-il à savoir sur cet essor des voitures neuves ?


Le marché des voitures neuves a connu une embellie importante en juillet

Le Comité français des constructeurs automobiles a annoncé que le mois de juillet 2018 a été fructueux pour le marché des voitures neuves en France. En effet, il a recensé 175 396 nouvelles immatriculations, soit une bonne progression de 3,1%. Au total, les sept premiers mois de l'année auront donc totalisé 1,36 million de voitures neuves. Ayant engrangé 57,8% des parts de marché, les constructeurs français se sont illustrés. Le groupe PSA reste le leader du marché de l'automobile avec une augmentation de 28,2% de ses ventes, loin devant Renault et sa performance de +16,1%.

Comme un regain d'optimisme dans l'air

Bon nombre d'observateurs associent cette augmentation du nombre de nouvelles immatriculations à une tendance qui se poursuivra. Par exemple, le cabinet AAA Data mise sur une augmentation de 4% du nombre total d'immatriculations par rapport à 2017, soit 2,19 millions de voitures neuves au total.

Pour justifier cette théorie, le cabinet estime que le marché retrouve une certaine performance et que les Français sont désormais plus enclins à consommer. Mais d'autres paramètres viennent également appuyer cette augmentation du nombre de voitures neuves. Par exemple, la prime à la casse proposée par le gouvernement, qui comptabilise déjà 35 000 dossiers depuis le début de l'année, figure parmi eux.


Mais il faut également noter l'essor de l'achat d'un véhicule par le dispositif de la LOA (Location avec option d'achat) fait partie de ces paramètres. À titre de rappel, cette formule permet au locataire de profiter du véhicule et de ne prendre en charge que l'entretien et l'assurance automobile.

Un ralentissement possible au deuxième semestre

Malgré ce regain de confiance des ménages français, les constructeurs automobiles restent prudents pour le deuxième semestre de l'année 2018. Le président de la CCFA, François Roudier, souligne d'ailleurs que :

Nous craignons un ralentissement au second semestre.

Il en est de même pour Peugeot, qui révise ses ambitions à la baisse. Si les premières annonces tablaient sur une augmentation annuelle de 4% de ses ventes de voitures neuves, le constructeur français pense désormais ne réussir qu'une progression de 2%.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €