Faut-il opter pour un contrat d’assurance logement multirisque ?

Il faut savoir que l'assurance habitation a été conçue pour prémunir leurs occupants de divers dommages. Elle peut prendre différents aspects, selon les garanties souhaitées. Par exemple, un propriétaire non-occupant pourra se contenter d'une assurance responsabilité civile. Le plus souvent, le propriétaire exige de ses futurs locataires la souscription d'une assurance multirisque, au moment où ces derniers signent le contrat de bail. Ainsi, ladite habitation sera protégée contre le bris de glace, les tempêtes, les incendies, les vols, les catastrophes technologiques ou naturelles, les inondations, etc.

Locataires et propriétaires, rappel sur l'assurance logement

Propriétaires et locataires ne sont pas inscrits dans une même enseigne en termes d'obligations d'assurance. Les propriétaires sont tenus de souscrire l'assurance responsabilité civile, notamment s'ils n'occupent pas le bien immobilier en question. Bien évidemment, ils ne seront aucunement indemnisés en cas de dégâts.


Par ailleurs, cette assurance permettra une indemnisation des victimes dans le cas où la maison ou l'appartement a entraîné des dégâts matériels ou humains. En effet, il peut arriver par exemple qu'une tuile tombe sur le pare-brise de la voiture du voisin, à la suite d'une forte tempête.

Quant aux locataires, leurs bailleurs leur exigent généralement la souscription d'une assurance multirisque. Ainsi, le bien immobilier sera protégé contre les principaux risques : vol, incendie, tempête, grêle, catastrophe technologique, bris de glace, etc.

Un contrat d'assurance se lit et se relit

Avant de signer un contrat d'assurance habitation, il est indispensable de s'assurer que les garanties offertes sont conformes à vos besoins. Il faut savoir que même si les garanties principales sont presque similaires d'une compagnie à une autre, ce n'est pas toujours le cas. Une vérification des couvertures acquises s'impose donc. Quant aux garanties supplémentaires payantes, elles devront être choisies avec soin.

Par exemple, si vous habitez dans une région où les foudres sont fréquentes, êtes-vous bien assuré ? Autant vérifier si la garantie « dommages électriques » est incluse ou non. Si vous attachez une importance particulière à vos appareils électroménagers, informatiques ou hi-fi, combien peut coûter l'option « rééquipement à neuf » ?

Sans surprise, les options payantes peuvent varier fortement d'un assureur à l'autre, voire d'une localité à une autre. Voilà autant de raisons de comparer les offres avant de souscrire une quelconque assurance.